Concerti :
Compte-rendus et photos de concerts - Année 2010

Dernière mise à jour : 22/08/2019

Musique/Concerts/2010

Voce Ventu et Mieko Miyasaki a Ajaccio

aiacciu

Settembrinu 2010

sett1

sett2

sett3

sett4

Musicales de Calenzana 2010

calenzana

calenzana

coulais

Voce Ventu & Mieko Miyazaki

Voce Ventu a rencontré en 2007 l'artiste japonaise Mieko Miyazaki. Dans le cadre de résidences, ces artistes ont travaillé un répertoire commun, ont été invités à se produire en Corse, sur le continent et lors d'une tournée au Japon.
Pour célébrer cette rencontre musicale, deux concerts étaient organisés à Paris dans le bel auditorium du Musée Guimet les 28 et 29 mai 2010.

Comme l'écrit Pierre Barouh dans le texte de présentation du CD, quel beau voyage!...
Ce samedi soir, nous avons assisté à un très beau concert. Loin d'être un collage ou une juxtaposition de traditions éloignées, ce spectacle était une vraie rencontre. Berceuses japonaises ou corses (Ciucciarella bien sûr mais surtout une formidable création de Voce Ventu), chants traditionnels des deux îles (notamment une belle recréation de Sakura chanté en japonais par Voce Ventu) !

Avec Mieko Miyazaki (koto, voix), Manuel Solans (violon), Voce Ventu :
André Fazi (voix, guitare), Anthony Geronimi (voix), Frédéric Poggi (voix, guitare), Eric Ressouche (voix), Frédéric Sini (voix) et Antoine Leonelli (guitare).

guimet

vv1

vv09

vv12

Photos : Jean-Claude Casanova

Patrizia Gattaceca

PG Patrizia


Francine Massiani

francine


I Muvrini

I Muvrini affichent complet dans leur nouvelle tournée européenne

Source : Corse Matin du samedi 13 mars 2010

geneve
Photo : Christian Buffa

Alain et Jean-François, pour deux heures et vingt minutes de concert et d'échanges, de dialogues, avec un public visiblement aux anges.

Dix-neuf dates en Allemagne, aux Pays-Bas et en Suisse. Dix-neuf succès Les frères Bernardini, avec un nouvel album, restent un fer de lance de la culture corse

Genève ce jeudi. Troisième étape helvète pour I Muvrini. Dans une tournée européenne avec six soirées en Allemagne et deux autres aux Pays-Bas. Chaque fois, les guichets affichent complet. Ce jeudi soir, le Théâtre du Léman, pour le premier des deux shows, a juste dix malheureuses places à vendre sur les 1 200 disponibles !

Alors, malgré la grisaille genevoise et le froid alpin, les cœurs de nos mouflons sont réchauffés. « L'accueil est splendide et surprenant, s'enflamme Jean-François Bernardini. »

Les mini-vans transportant, à travers l'Europe, la vingtaine de musiciens et techniciens totalisent 3 500 kilomètres. Et il y en aura encore 2 000 à avaler jusqu'à la date d'Aix-en-Provence, le 18 mars.

« À Montreux, il y a deux ans, on était stupéfait »

Dans les loges du Théâtre du Léman, le groupe papote, grignote, boit un thé. Jean-François, jamais inactif, s'affaire sur son ordinateur. Ou compulse son calepin. « Venez voir, j'ai reçu le nouveau clip pour la sortie de l'album... » Car, oui, précision utile, la tournée s'appuie sur Gioia : 14 titres enregistrés cet hiver à Taglio Isolaccio, un nouvel album qui cimente ce spectacle.

Vers 17 h, durant la balance et les différents réglages, Spiko, l'ingénieur du son allemand improvise un peu d'anglais et de corse pour se faire comprendre. « Ce sont vraiment des bosseurs, observe Pierre Smeith, responsable de la logistique sur ces dates genevoises. Je les avais fait venir à Montreux, il y a deux ans, tout le monde avait été stupéfait. J'avais envie de travailler encore avec eux. » Et il n'est pas le seul.

Francis Theurillat, pour sa première collaboration avec I Muvrini, a organisé ces neuf concerts suisses : « Ils ne se plaignent jamais et ils ont envie de donner du plaisir, c'est incroyable. »

Un discours qui cadre peu avec la distance qu'une partie de l'opinion publique corse entretient avec le groupe. Pierre Grisoni, technicien du son, connaît bien ce paradoxe : « Je travaille avec eux depuis vingt-cinq ans, jamais un mot plus haut que l'autre et le souci du professionnalisme est toujours là. C'est pour ça que l'on arrive à faire ce type de tournée, chaque année. Après, être prophète en son pays... »

Un zeste d'humour en plus dans le spectacle

Dans une salle magnifique, juste sous le prestigieux hôtel Kempinski, c'est à 20 h 30 que la fille de Michel Leeb, Fanny, offre une première partie dans un registre jazz vocal plutôt bien tourné.

Puis, les deux frères Bernardini accompagnés de Stéphane Mangiantini à la tierce et de six musiciens fidèles, embarquent le public pour 2 h 20 de concert. Canzone per Sarah, Di, Alma, A voce rivolta, Agnus Dei, Amsterdam... La play-list est redoutable d'efficacité. Le groupe jongle intelligemment avec les styles, les succès et les dernières créations dont l'entraînant Bonafurtuna, Gioia, Tu mi manchi.

Les 1 200 spectateurs mangent littéralement dans la main de Jean-François Bernardini. Ce dernier tombe le costume du grand orateur pour jouer sur l'émotion de la voix de cet ami de 101 ans, Vincent Franchini, qui a prêté ses beaux accents rocailleux.

Et puis le leader du groupe se fait macagnone, rappelle aux Genevois un célèbre casse des années 80 réalisé par des Corses... Mais, toujours, sérieux et profitant de l'occasion, répète les mots de Rousseau, fierté locale : « Cette petite île étonnera l'Europe... »

Les Muvrini donnent tout. Et reçoivent un accueil à la mesure de leur générosité. À l'issue du show, ils improvisent une séance de dédicaces de Gioia, tout juste sorti des cartons de Sony.

La nuit glaciale frappe et c'est l'heure d'un dîner commun. Autour d'une fondue ou d'une viande, musiciens et techniciens. Toujours ensemble. Il est 2 h du matin, lorsque la tribu des mouflons déambule dans le Genève interlope pour regagner son hôtel. Ce soir encore, ils partageront un peu de Corse. Cette fois à Neuchâtel.

Lire aussi l'interview de Jean-François Bernardini
Christophe Laurent

Les photos du concert de Genève en diaporama :
www.corsematin.com/ra/diaporama/245079/diaporama-le-concert-d-i-muvrini-a-geneve


separateur

haut de page     accueil    page précédente


Les pages "musique" sont organisées comme suit :

Le chant corse

Les pages consacrées à A Filetta :

A Filetta : témoignages 

Actualité et archives

Chants : les textes des chants

Concerts avant 2006

Concerts 2006

Concerts 2007

Concerts 2008

Concerts 2009

Concerts 2010

Concerts 2011

Concerts 2012

Concerts 2013

Concerts 2014

Concerts 2015

Concerts 2016

Concerts 2017

Concerts 2018

Concerts 2019

Discographie : tous les disques en détail

Repères chronologiques : A Filetta de 1978 à aujourd'hui

Parole : Les mots d'A Filetta (interviews, entretiens…)

Galerie photo

sans oublier mon livre sur A Filetta !

Les pages consacrées aux concerts du groupe L'Alba 

Les pages consacrées aux groupes et chanteurs corses

Les pages consacrées aux paroles des chants corses :

- page "chants d'A Filetta",

- chants corses d'hier

- chants corses d'aujourd'hui

Les compte-rendus de concerts ; les concerts du groupe L'Alba sont ici.

Les pages consacrées aux Rencontres polyphoniques de Calvi :

Les invités des Rencontres (tous les artistes y ayant participé au moins une fois)

Le jazz et la page consacrée à Paolo Fresu

Les annonces et compte-rendus de concerts de jazz

Les musiques du monde

L'opéra, la musique baroque, etc.

Les inclassables

Les vidéos

Et enfin, ma sélection de disques du mois.


Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.1