banniere

René Caumer

Dernière mise à jour : 30/01/2016

Vous êtes ici : Musique / Jazz / René Caumer

Il fut une époque où, à la mi-juin, il fallait être en Corse pour le festival Calvi Jazz. Je n’y étais pas, retenu par le bouclage du numéro d’été de Jazzman et les dernières tâches à accomplir avant la fermeture de nos bureaux en juillet. Et ce n’était pas sans une certaine envie que je voyais partir le monde du jazz vers Calvi.

Le monde du jazz… enfin pas tout le monde. Encore fallait-il y être invité et l’idée ne plaisait pas à tous. Elle était simple : les musiciens passaient une semaine de vacances à Calvi tous frais payés, en échange de quoi, ils donnaient un concert et jammaient la nuit dans les bars. Il y eut des récalcitrants à ce troc. Mais, à compter du 13 juin 1987, date d’ouverture de la première édition, beaucoup adhérèrent au principe, à commencer par Michel Petrucciani qui s’y trouvait chez lui, de Didier Lockwood à Anne Ducros, de Zool Fleischer à Antonio Farao, d’Eric LeLann à Andy Emler, de Didier Lockwood à Fred Borey… La presse suivait la caravane et, à chaque retour, circulaient photos d’amateurs et de professionnels toutes plus pittoresques les unes que les autres… Outre des milliers de photos de jam sessions, je revois celle de Guy Le Querrec, dont un cliché montrant Philip Catherine et Michel Petrucciani sur la plage parmi les pâtés de sable d’Alexandre, le fils du pianiste, et aussi, toujours sur la plage, photographié sur un jetable, ou peut-être un peu mieux, Francis Marmande traînant sur une bouée, Bruno, le fils de Marc Ducret et Hélène Labarrière… 

Longtemps, je n’ai connu de Calvi que ces photos, croisant parfois à la sauvette René Caumer chez Arnaud Merlin chez qui il logeait souvent lors de ses séjours parisiens. C’est ainsi qu’un jour il m’invita en mars 2010 à me joindre à l’oursinade quasi rituelle (dégustation d’oursins, en l’occurrence pêchés par son frère, grand plongeur, comme l’avait été René lui-même) à laquelle il associait un petit cercle d’amis dans son restaurant de Calvi, le Chalut. L’année suivante, je profitais d’un agenda propice pour descendre au festival, une édition qui dénotait hélas un relatif déclin du fait du désengagement de nombreux partenaires. René déjà fatigué par la maladie n’y apparut que discrètement, son cabas à la main, dont j’apprends ce matin à la lecture de corsenetinfos.fr qu’il était légendaire.

Je me souviens de la première conversation que nous avons eue, en tête à tête, à l’aéroport de Calvi, à l’heure du départ, cherchant nos mots pour tuer le temps de l’attente. Je doute qu’il ait été aussi intimidé que moi. Derrière les silences de cet homme dont je ne savais rien, et derrière cette voix douce et posée, d’une élégance étrange et soudain d’une répartie cinglante et truculente, je pressentais une expérience de la vie et une culture littéraire et musicale qui me dépassait et dont j’avais le sentiment qu’il ne servirait à rien de chercher à les dévoiler trop rapidement. Plus de sa part, peut-être, une économie de la parole, un volonté de ne pas l’user pour rien. Curieusement, ce cette conversation, j’ai gardé le nom de Bruce Brown, songwriter au timbre de velours, dont il m’avait recommandé l’écoute et que j’ai inscrit en juin 2012 au nombre des “101 chanteurs” de du numéro 638 de Jazz Magazine/Jazzman.

Nous nous sommes croisés par la suite quelquefois à Paris, entre deux de ses chimiothérapies dont il ne parlait pas, chez Séverine Morin qui, des années durant en toute discrétion et à ses heures perdues, l’assista efficacement dans l’organisation de la grande transhumance annuelle Paris-Calvi. Il aimait y rassembler quelques amis de Séverine autour de spécialités corses, ramenant dans ses bagages charcuteries et fromages, et cuisinant le marché du jour. Nous échangions toujours avec cette même économie et souvent, sans trop en dire, il évoquait Zoot Sims. Le 5 août dernier, de retour du Tremplin Jazz d’Avignon, je trouvais dans ma boîte une lettre de lui, d’une écriture fatiguée. Il aurait voulu réentendre le thème de Zoot Sims qui servait à l’émission d’Alain Gerber Le Jazz est un roman. Je me suis empressé de lui poster une copie de l’album “Zoot Sims Plays Four Altos”. Il est mort dans la nuit du 15 au 16 août. J’espère qu’il a eu le temps de réécouter Let’s Not Waltz Tonight avant de s’éteindre.

Franck Bergerot

Octobre 2015

L'hommage du "Paris-Calvi Bing Band" à René Caumer

Mardi 20 Octobre 2015

Le 15 août 2013, René Caumer, père fondateur et président d'honneur du festival de jazz de Calvi nous quittait. Le 10 octobre 2014, à l'initiative de Jean-Loup Longnon, le "Paris-Calvi Bing Band" lui rendait hommage sur la scène du festival de jazz de Calvi qui vivait sans le savoir sa dernière édition. De ce concert live est né un album présenté en avant première ce mardi 20 octobre au "Petits joueurs" à Paris et le jeudi 22 octobre au "Petit Journal Montparnasse"

Réunis par Jean-Loup Longnon à l'occasion d'un vibrant hommage à la mémoire de René Caumer, père fondateur du festival de jazz de Calvi, grand défenseur des lettres et du jazz, un Big-Band de jeunes musiciens surdoués et une brochette d'invités solistes de grands renoms ont un soir de juin 2014, déferlé sur la scène du Calvi Jazz Festival et ont enregistré…live ! La relecture de célèbres thèmes de Count Basie ou Thad Jones y est à couper le souffle. A travers quelques chefs-d’œuvre interprétés tels un coup de chapeau à un grand homme du jazz, se profile un hommage à la Corse, berceau de tous les rêves… Contre vents et marées, Jean-Loup Longon n'avait plus qu'une seule idée en tête: reprendre note par note ce concert live pour en faire aujourd'hui ce chef-d'oeuvre rempli d'émotions.
« Pour moi René était plus qu’un ami, c’était un homme charismatique, un érudit - visionnaire, généreux, humaniste à l’humour cinglant. Nous avons tous été très affectés par sa disparition. J’ai appelé tous mes amis qui ont eu la chance et le bonheur de le connaître. Tous ont souhaité que nous lui rendions hommage. Il y en avait beaucoup, beaucoup trop. Pour répondre favorablement à tous, même si certains n’étaient pas libre, il aurait fallu créer un philharmonique. La suite, on l'a connait, notre Paris-Calvi Big Band créé l'année précédente pour se produire à l'initiative de la Ville de Calvi à l'occasion de la fête de la musique était de retour à Calvi pour se produire et jouer en hommage à notre ami. Cet album bien évidemment est très important pour nous tous mais aussi pour la famille et les proches de René à qui nous devons beaucoup" souligne Jean-Loup Longon

Ont participé à la réalisation de cet album: Alexis Bourguignon, Franck Guicherd, Julien Alour, Brice Moscardini (trompettes) Phillipe Renault, Bastien Ballaz, Ramon Fossati, Guy Arbion (trombones) Pierrick Pedron, Samy Thiebault, Olivier Temime, Alexis Avakian, Jean-Phillipe Scali (saxes) Pierre de Bethmann, Zool Fleischer (piano) Jean-Phillipe Viret (contrebasse), Avec en invités : Nicolas Folmer (trompette), Antonio Farao (piano). Chloe Cailleton, Antoinette d'Angeli et Marc Thomas (chant).
Le jeudi 22 octobre au "Petit journal" à Montparnasse
Pour ceux qui n'ont pu assister au concert de ce 20 octobre, séance de rattrapage ce jeudi 22 octobre, toujours à Paris, au "Petit Journal" à Montparnasse.
Réservations :
Le Petit Journal Montparnasse, 13 Rue du Commandant René Mouchotte, 75014 Paris
Téléphone : 01 43 21 56 70
Ensuite, il faudra attendre la sortie nationale le 3 novembre; L'album sera en vente dans tous les bons magasins ou encore en se connectant sur le site de J-l. Longnon : www.longnon.com

Août 2013

Le Calvi Jazz Festival est peiné de vous faire part du décès de son père fondateur et président d'honneur, René CAUMER. Merci de nous avoir donné le jour le 13 juin 1987 et de faire de nous ce que nous sommes aujourd'hui . Repose en paix cher René.

caumer

jazzman

separateur

Haut de page   Accueil     Page précédente  En savoir plus   Mentions légales


Les pages "musique" sont organisées comme suit :

Le chant corse
Les pages consacrées à A Filetta :

A Filetta : témoignages 
Actualité et archives
Chants : les textes des chants
Concerts avant 2006
Concerts 2006
Concerts 2007
Concerts 2008
Concerts 2009
Concerts 2010
Concerts 2011
Concerts 2012
Concerts 2013
Concerts 2014
Concerts 2015
Concerts 2016
Discographie : tous les disques en détail
Repères chronologiques : A Filetta de 1978 à aujourd'hui
Parole : Les mots d'A Filetta (interviews, entretiens...)
Galerie photo
sans oublier mon livre sur A Filetta !

Les pages consacrées aux groupes, chanteurs et musiciens corses

Les pages consacrées aux paroles des chants corses :

- page "chants d'A Filetta",
- chants corses d'hier
- chants corses d'aujourd'hui

Les compte-rendus de concerts

Les pages consacrées aux Rencontres polyphoniques de Calvi :

Les invités des Rencontres (tous les artistes y ayant participé au moins une fois)

Le jazz et la page consacrée à Paolo Fresu

Les annonces et compte-rendus de concerts de jazz

Les musiques du monde

L'opéra, la musique baroque, etc.

Les inclassables

Les vidéos

Et enfin, ma sélection de disques du mois.


Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.1