Concerti :
Compte-rendus et photos de concerts

Dernière mise à jour : 21/11/2021

Musique/Concerts

Cette page est dédiée aux compte-rendus de concerts, d'artistes corses ou pas, au gré des opportunités et de nos goûts. Pour faciliter la consultation et la navigation dans le site, les concerts sont désormais sur plusieurs pages séparées. Les concerts des groupes A Filetta et l'Alba, ceux des Rencontres polyphoniques de Calvi et enfin les concerts de jazz sont sur des pages dédiées. Et les années précédentes sont également sur des pages différentes.


Novembre 2021

digenis

Septembre 2021

Un concert d'I Muvrini à Montreux

Auditorium Stravinski - Diffusion par RTS

Août 2021

Retour en images sur la très belle première édition du festival "l'Air du Temps" qui s'est déroulée du 30 juin au 3 juillet 2021 sur la place du village du Thoronet (83400) et à l'Abbaye du Thoronet/Centre des monuments nationaux.

Toutes les infos sur le festival ici: https://www.festivalairdutemps.com/
A l'année prochaine!

Musique utilisée dans cette vidéo :
Não Tragais / Kopanitsa (Cie Rassegna) - Album : Il sole non si muove
Concédé sous licence à YouTube par Believe Music (au nom de Buda musique)
Messe Notre Dame: Sanctus (Ensemble Musica Nova / Joseph Rassam / Lucien Kandel
Album : In Memoriam Guillaume de Machaut: Messe Notre Dame
Concédé sous licence à YouTube par [Merlin] IDOL Distribution (au nom de Aeon) et 1 sociétés de gestion des droits musicaux
In ogni addiu (A Filetta) - Album : Castelli
Concédé sous licence à YouTube par Harmonia Mundi

Les Rencontres de Calenzana

24/08 - STABAT MATER - 21h30 CALENZANA

Image   Image   Image

Image   Image;

  Image   Image   Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

24/08 - GRAND TANGO PIAZZOLLA - 19h30 CALENZANA

Image   Image   Image

Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

24/08 - CAVALLERIA RUSTICANA : "OPERA SUR MESURE" - 18h CALENZANA

Image   Image   Image

Image   Image

Image   Image

Image   Image Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

24/08 - CONCERT TRIO ET DUO A CORDES - 11h CALENZANA

Image   Image   Image

Image   Image

Image   Image

Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

23/08 - CONCERT LES PLUS BELLES B.O. DU CINEMA - 21h30 SANTA REPARATA

Hier soir lundi 23 août 2021, la place du village de Santa Reparata Di Balagna était pleine de monde pour écouter et voir le spectacle des plus belles B.O.du Cinéma
Une très belle soirée.
Retour en images.
Emil Waldteufel (1837-1915)
Nino Rota (1911-1979) Medley
John Williams (1932-) Schindler’s list; Memoirs of a Geisha;
Mission Ennio Morricone (1928-2020)
Il était une fois dans l’ouest;
Gabriel Oboe
Richard Wagner (1813-1883)
Prélude de Tristan Franz
Schubert (1797-1828) Trio op100, Andante
Gustav Malher (1869-1911) Adagietto
Samuel Barber (1910-1981) Adagio pour corde
Georges Delerue (1925-1992) Le mépris

ANTONIN LE FAURE ADRIEN BOISSEAU altos, ELSA BENABDALLAH, ERIC LACROUTS, ALEXANDRE PASCAL violons, MARIE-PAULE MILONE, AURÉLIEN PASCAL violoncelles, DENIS PASCAL piano, CHARLOTTE HENRY contrebasse, SYLVAIN BLASSEL harpe, ALEXANDRE GATTET hautbois, DOMINIQUE VIDAL clarinette

Au début du siècle dernier, soit au début même de l’histoire du cinéma, il était commun de convier le public à ces nouveaux spectacles grâce à un orchestre ou un groupe de musiciens placés devant les salles de projection, sans quoi personne n’aurait osé rentrer. La musique était la clé pour accéder à l’image. Aujourd’hui, l’image est souvent la seule clé d’écoute ou la seule possibilité de diffusion importante de la musique classique auprès du grand public. Pourtant, les grands compositeurs de musique de films ont tous compris à quel point la musique est irremplaçable dans la narration au cinéma et certains, comme Vladimir Cosma, lui accordent une place bien supérieure aux images qui lui sont souvent et génialement associées. Voilà aujourd’hui un bref panorama de musiques de film, soit empruntées au répertoire traditionnel (Kubrick et Schubert) soit composées spécialement pour un film (avant de devenir des œuvres à part entière entièrement distinctes du support initial). La musique pour l’image constitue une source d’inspiration et d’association constante pour le public. Nous lui rendons hommage ici.

Image   Image   Image

Image   Image

Image   Image   Image

Image

Image    Image 

  Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

23/08 - CONCERT SERENADES - 19h30 PALMENTU

Image   Image   Image

Image   Image   Image

; Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

23/08 - CONCERT CARNET DE BAL - 18h ÎLE-ROUSSE

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image

Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

22/08 - CONCERT SATTYA : FLAMENCO - 21h30 CALENZANA

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image

Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

22/08 - CONCERT VARIATIONS GOLBERG - 19h30 CATERI

ALEXANDRE PASCAL violon, SYLVAIN BLASSEL harpe, SANDRINE LUIGI guitare
La musique de Bach et son écriture ont ceci d’incroyable qu’une même œuvre peut exister et être jouée parfaitement avec différents instruments. La célèbre Chaconne pour violon seul a vu et verra encore d’innombrables transcriptions qui ne sauraient altérer le texte orignal, tant l’art du cantor de Leipzig relève de la perfection. Les mystérieuses variations Goldberg BWV 988 sont un cycle d’une richesse extraordinaire et demeurent l’une des œuvres les plus importantes écrites pour le clavier... ici à la harpe !

PROGRAMME 1, SANDRINE LUIGI Frédéric Chopin Nocturne n.1 op.9
Baden Powell Valsa sem nome Atahualpa Yupanqui Melodia del Adios Agustin Barris-Mangoré Valse n°2 Heitor Villa-Lobos Scottish-Choros Roland Dyens Sa jeunesse

PROGRAMME 2, ALEXANDRE PASCAL ET SYLVAIN BLASSEL Jean Sébastien Bach Chaconne Golderg variations (extraits)

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

22/08 - CONCERT PIECES EN CONCERT : JEAN-PHILIPPE RAMEAU - 18h MONTEMAGGIORE

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image

Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

21/08 - CONCERT PRAGUE CELLO QUARTET - 21h30 CALENZANA

Image   Image

Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

21/08 - CONCERT VENTS ET CORDES - 19h U MULINU - MONCALE

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image

Image

Image   Image   Image

; Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

21/08 - CONCERT ORIENT - 18h FELICETO

Image   Image   Image

Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image

Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

20/08 - CONCERT DE FELÌ - 21h30 CALENZANA

Image   Image   Image

Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

20/08 - CONCERT HERITAGE BEETHOVEN - ZILIA

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

20/08 - Concert TABLEAUX D'UNE EXPOSITION - CASSANU 19h30

Une étape incontournable des rencontres de Calenzana tant le lieu se prête à l'exercice du spectacle en plein air. Un espace privilégié par les spectateurs venus nombreux pour cet événement.

Oeuvre interprétée : TABLEAUX D'UNE EXPOSITION (Moussorski)
MATHILDE CALDERINI flûte, JULIEN HARDY Basson, ALEXANDRE GATTET Hautbois, DOMINIQUE VIDAL clarinette, MANUEL ESCAURIAZA cor, DENIS PASCAL piano.
« Les tableaux d’une exposition » sont le plus brillant exemple de musique à programme, et le chef d’œuvre de Modeste Moussorsgki pour piano.
C’est un hommage au peintre Viktor Hartmann, son ami disparu prématurément à l’âge de 30 ans. Cet ensemble de dix tableaux est certainement l’œuvre la plus populaire de la musique russe de la fin du XIXe siècle et la plus belle évocation du mouvement et de l’image par la musique. C’est la version pour piano et quintette qui est présentée à Cassanu.
Modest Petrovitch Moussorgski (1839-1881) Tableaux d'une exposition :
Promenade, Gnomus, Promenade, Il vecchio Castello, Tuileries, Disputes d'enfants après les jeux, Bydlo, Ballet des poussins dans leurs coques, Samuel Goldenberg et Schmuyle, promenade, Limoges. Le marché, La grande nouvelle. Catacombe, Sepulcrum romanum Cum mortuis, il lingua mortua, La cabane sur les pattes de poule, La grande porte de Kiev

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

20/08 - 11h - CONCERT ARIAS - ORATOIRE DE CALVI

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

19/08 - CONCERT LA STRADA - E VILLE DI PARASU.

Magnifique ��
Chef d’œuvre de l’histoire du cinéma, le film de Fellini « La Strada » aura aussi permis en 1954 au compositeur italien Nino Rota de rentrer dans la légende pour devenir l’un des musiciens les plus inspirés et populaires de l’après- guerre en Italie, en totale opposition avec l’école sérielle. C’est en écho aux thèmes principaux du film que fut composée cette suite magnifiquement réorchestrée de laquelle les inoubliables personnages de Giulietta Masina et d’Anthony Quinn sont indissociables.
MANUEL VIOQUE-JUDDE alto, SIMON MILONE violon, MARIE-PAULE MILONE violoncelle, ERIC LACROUTS violon, JULIEN HARDY basson, MATHILDE CALDERINI flûte, ALEXANDRE GATTET hautbois, MANUEL ESCAURAZIA cor, DOMINIQUE VIDAL clarinette, DAVID GUERRIER trompette
Gaetano Donizetti, Andante en fa pour hautbois
Pietro Mascagni, Intermezzo de Cavalleria Rusticana
Nino Rota, La Strada (arrangement Ohad Ben Ari) Allegro ben moderato, Adagio, Allegro vivace

Image   Image   Image

Image Image

Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

19/08 - CONCERT LA NOTE BLEUE - BELGODERE

Image   Image

Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

19/08 - CONCERT LES QUATRE SAISONS - COSTA
Les Artistes résidents nous ont éblouis hier soir dans le superbe village de Costa, avec un concert consacré au grand compositeur Vivaldi.

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

19/08 - CONCERT ROMANTISME ALLEMAND - LUMIO 18h

Eric Lacrouts, Marie-Paule Milone, Denis Pascal et David Guerrier étaient à la Mairie de Lumio, Casa cumuna di Lumiu hier, à 18h, pour un concert poignant mettant à l'honneur Johannes Brahms, grande figure du Romantisme allemand...

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

18/08 - CINÉ-CONCERT - CALENZANA

Merci à Ensemble Hors-Champ et Gilles Alonzo pour cette fabuleuse soirée ciné-concert ! Et merci aux trois compositeurs Pierre Dominique, Celia Picciocchi et Battì Acquaviva, stagiaires de l'Académie de musique à l'image, pour leur participation !!

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

17/08 - CALENZANA - Concert d'ouverture de la 21e édition des Rencontres de Calenzana.

Image   Image   Image

Image   Image   Image

Image   Image   Image
Photos ©Novellart-2B - Cliquer pour zoomer

Les Rencontres de Calenzana donnent le La

par Genevieve Lodovici le Mardi 17 Août 2021 (CorseNetInfos)

Le 17 août sonne à Calenzana comme une note symbolique qui augure une belle semaine musicale. Cette année, malgré les incertitudes liées à la crise sanitaire Les Rencontres démontrent plus que jamais la vivacité de la culture sur l’île avec une programmation musicale haute en couleurs…

novelaert

Ce soir, la XXIe édition des Rencontres de Calenzana s’ouvrira dans les jardins de la chapelle Sainte Restitude, avec un hommage à Henri Tomasi dont on fête le 100e anniversaire cette année. Au fil des jours, les notes se feront entendre dans de nombreux villages de Balagne (17 communes cette année), en journée, en fin d’après-midi, en soirée, en extérieur ou en Église.
 
Une programmation exigeante et à la fois « populaire ». C’est la grande force de ces rencontres musicales d’été : rendre la culture accessible au plus grand nombre, et en particulier la musique. Depuis des années, Jean Sicurani le Président et directeur artistiques des Rencontres de Calenzana, milite avec son équipe pour décloisonner la musique classique afin que chacun puisse se laisser porter par cet art universel. Cela passe par une diffusion de plus en plus large sur le territoire balanin, avec de nouvelles communes partenaires du festival telles que Costa, Cateri ou encore E ville di Paraisu, ainsi qu’une politique tarifaire des plus combatives : sur les trente concerts programmés, dix-huit gratuits.
 
Ainsi, du 17 au 24 août, les œuvres des plus grands compositeurs seront interprétés par cinquante-six musiciens au talent immense, reconnus dans le monde entier. Parmi eux, on attend notamment Denis Pascal, Laura Sibella avec Opus Corsica, l’Ensemble Hors-champ, le Cello Quartet, Sandrine Luigi, Simon Milone, Alexandre Pascal, Julia Knecht, Dominique Vidal… Artistes résidents des rencontres ou invités pour une soirée se passeront la note durant huit jours pour que vive et résonne la musique dans toute la Balagne. On en avait besoin en ces temps incertains !

Les rencontres de Calenzana débutent avec un hommage à Henri Tomasi

Les 21èmes rencontres de Calenzana ont débuté hier soir (17 août), à la chapelle Sainte Restitude. Malgré la Covid, ces rencontres continuent d'attirer des publics variés autour de la musique classique, en organisant des concerts de musiciens de renom et des rencontres fondées sur l’échange et la proximité. Cette année l’association MusiCal a choisi d’inaugurer ce festival avec un hommage au compositeur corse, dont la notoriété a largement dépassé les frontière de l'île, Henri Tomasi, décédé il y 50ans, dont le concerto pour trompette à été interprété par le trompettiste, David Guerrier, et le pianiste, Denis Pascal.

Les rencontres de Calenzana se tiendront du 17 au 24 aout.

Interview de Jean Sicurani : Président de l’association MusiCal.
Interview de David Guerrier : Trompettiste.
Interview de Claude Tomasi : Responsable de l'association Henri Tomasi et fils du compositeur.

Barbara Furtuna à Souillac (Festival de Rocamadour)

Image   Image   Image

Image   Image
© Atelier Nespoulous

15 août : Le Chœur de Sartène à Paris

stlouis 

En ce dimanche 15 août, Jean-Paul Poletti et le Chœur de Sartène ont donné un concert en l'église Saint-Louis-en-l'Île, dans le cadre du 35e Festival Musique en l'Île. L'entrée du public se fait lentement compte tenu des mesures sanitaires,et le concert démarre vers 15h30. Mais on ne regrettera pas d'avoir attendu !

Le premier chant du programme est Stantarati, évoquant les alignements de Cauria, suivi de Manetta, traité ici en polyphonie, et de T'amu o terra. Enfin cette première petite partie s'achève avec Gira a rota.

Commence ensuite la deuxième partie consacrée aux chants sacrés. Après le cantique Pange lingua, un Stabat Mater franciscain, puis vient la suite de chants du Catenacciu de Sartène. Via Cruci, Inciampu, Simonu, Maria Matalena, In cruci et Lode di u Sepolcro. Magnifique et émouvant. Chacun des solistes est mis en valeur : la terza de Stéphane Paganelli, Jean-Louis Blaineau, Ceccè Lanfranchi (qui a remplacé récemment dans le groupe Matteu Maestrini) et les frères Tramoni, et bien sûr Jean-Paul Poletti.

La troisième et dernière partie commence avec l'Arietta suivi de Cambià via. Une chanson satyrique, A caccia, puis des extraits de polyphonies et enfin un très bel extrait de Terra mea, et c'est déjà la fin. Le public est invité à chanter, et la soirée s'achève avec le Dio vi salvi Regina dans la version de la partition originelle retrouvée récemment.

Un magnifique concert.

sarte
Selfie signé Stéphane Paganelli !

Et le Chœur de Paris !

Juillet 2021

Festival d'Avignon : « Lamenta », danse d'ailleurs

Les chorégraphes Rosalba Torres Guerrero et Koen Augustijnen nous invitent à un voyage en mouvement des montagnes de l'Epire au Péloponnèse.

lamenta
En puisant dans le passé, la danse s'écrit une histoire au présent. (© Héloïse Faure)

Par Philippe Noisette
Publié le 8 juil. 2021 par Les Echos

Les danses traditionnelles retrouvent une seconde vie sur les scènes contemporaines comme en témoigne le plébiscite de « FOLKS » d'Alessandro Sciarroni ou « D'après une histoire vraie » de Christian Rizzo - un des grands succès du Festival d'Avignon édition 2013.
« Lamenta » du duo Rosalba Torres Guerrero et Koen Augustijnen a emporté le public, ce 7 juillet, vers un ailleurs magnifié. Cette fois, du côté de la Grèce des montagnes de l'Epire : les chorégraphes vont y découvrir le miroloi, rituel musical et dansé, célébrant l'absent. Un exil, une disparition sont ainsi « honorés » par la communauté réunie.

Cette tradition, Rosalba Torres Guerrero et Koen Augustijnen vont l'apprivoiser sur le plateau sans céder à la facilité de l'appropriation. Réunissant neuf interprètes remarquables de présence, « Lamenta » va se développer dans le plus simple décor, les murs de cette magnifique cour minérale. D‘abord pris dans un balancement, les corps exorcisent la peine à coups de frappes répétées, les bras au ciel puis le temps de portés renversés. Jusqu'à cette danse du bassin, une possession qui ne dit pas son nom. Le travail au sol est, lui, plus contemporain, entre glissade et abandon. Comme si chacun cherchait à marquer son territoire. On y décèle même des emprunts aux danses de rue.

Lamentation des âmes

Les solos et duos sont autant de sacrifices mis en mouvement pour défier la peine. Une danseuse, main furtive dans l'entrejambe, paraît trembler aux bords des larmes. Les compositions musicales, l'atout majeur de « Lamenta », dessinent un paysage sonore évocateur, une Grèce lointaine que l'on imagine aride et sauvage. Chantée, parfois murmurée, cette lamentation des âmes vous emporte. Xanthoula Dakovanou en assure la direction artistique. Le français Magic Malik est venu lui apportait un autre souffle avec sa flûte.

Le ballet manque néanmoins d'une dramaturgie plus serrée pour nous transporter tout à fait. Heureusement, les dernières minutes du spectacle à l'intensité décuplée font quelque peu oublier ce travers. Auparavant Rosalba Torres Guerrero et Koen Augustijnen, aidée de la dramaturge Hildegrad De Vuyst, avaient mis en lumière les danses traditionnelles palestiniennes dans la pièce Badke. Le succès était venu saluer leur entreprise. « Lamenta » est d'ores et déjà promis à une tournée internationale d'envergure. En puisant ainsi dans le passé, la danse s'écrit une histoire au présent. Et touche au coeur.

Lamenta
Festival d'Avignon
de Rosalba Torres Guerrero et Koen Augustijnen
Cour minérale, Avignon Université, jusqu'au 15 juillet.

festival-avignon.com

Théâtre Paul Eluard Bezons, le 17 juillet

Philippe Noisette

07/07/2021

Barbara Furtuna et l'Arpeggiata à Evron

Ville d'Évron :
"Tête d'affiche du Festival d'Arts Sacrés, L'Arpeggiata - Christina Pluhar et Barbara Furtuna nous ont offert un très beau moment ce soir à la Basilique d'Evron".

arpeggiata1

arpeggiata2

arpeggiata3

arpeggiata4

Janvier 2021

24/01/2021

"Ritrattu" danse sur les mots de Jérôme Ferrari à Bastia

Par: Audrey Chauvet

Publié le: 23 janvier 2021 dans Corse Matin

ritrattu

La chorégraphe Céline Giovannoni et ses dix danseurs, accompagnés des chanteurs d'A Filetta, étaient en résidence au théâtre de Bastia pour la création d'une adaptation chorégraphique du roman À son image. Mais le spectacle attend de pouvoir rencontrer son public...

Derrière les portes du théâtre de Bastia, danseurs et chanteurs répètent un spectacle qui attend impatiemment de pouvoir rencontrer son public.

" On fait comme si ", se console Céline Giovannoni, chorégraphe de la compagnie Studidanza. Après une semaine de résidence au théâtre de Bastia, la première de son spectacle "Ritrattu" aurait dû se tenir le 15 janvier. Les mesures sanitaires reconduites par le gouvernement au début du mois ne l'ont pas permis.

" L'objectif de cette résidence, c'est d'être prêts à jouer à la date que nous avions fixée. Nous savons que nous allons le jouer un jour ou l'autre et nous avons quand même une tension liée à la captation vidéo que nous réalisons pour les professionnels ", ajoute la chorégraphe.

Traduire le roman en chorégraphie

Entourée de dix danseurs et des chanteurs du groupe A Filetta, Céline Giovannoni met en scène la courte vie d'Antonia, héroïne du roman de Jérôme Ferrari À son image, publié en 2018.

" J'ai été interpellée par le livre à sa sortie, par l'écriture, les flash-back permanents, la résonance avec le vécu de beaucoup de gens ici en Corse et aussi le côté féminin de l'histoire : nous sommes un peu toutes des Antonia, avec ces relations compliquées avec les hommes ", explique Céline Giovannoni.

Sur scène, deux danseurs incarnent des personnages masculins du roman, mais Antonia, elle, est la somme des huit danseuses choisies par la chorégraphe.

" J'ai choisi des danseurs qui apportent chacun quelque chose de différent mais ont tous en commun la puissance, la physicalité de la danse. L'écriture de Jérôme Ferrari est concrète, je suis donc partie de ces mots pour les traduire dans une gestuelle quotidienne, et ensuite trouver le mouvement dansé ", ajoute la chorégraphe.

Céline Giovannoni :
Christian Buffa

Tous professionnels ou en passe de l'être, les danseurs de la troupe sont accompagnés sur scène par les chanteurs d'A Filetta, avec qui Céline Giovannoni a déjà collaboré pour les 40 ans du groupe.

Adapter sur scène un roman dont chaque chapitre est rythmé par un chant de messe ne pouvait se faire sans musique : Céline Giovannoni est allée puiser dans le répertoire d'A Filetta des morceaux peu connus du grand public.

Des chants qui sont aussi un écho aux engagements nationalistes dépeints sans concession dans le roman de Jérôme Ferrari. " Il parle de choses qu'on a tous vécues. Personne n'est tout blanc ou tout noir, commentent Maxime Vuillamier et Paul Giansily, chanteurs d'A Filetta. Ferrari sait travailler sur les failles de certains, sur les dérives. "

Variations autour d'une image

Le thème de l'image et de la photographie, qui est au cœur du roman, a également été une source d'inspiration pour la chorégraphe : les douze tableaux qui constituent le spectacle sont ainsi devenus douze " stories " qui racontent une histoire sans forcément de lien entre ses différentes parties.

" Aujourd'hui, on fait des selfies, des snaps, on fait et on refait des photos, alors que dans le roman, qui se passe dans les années 1980, la photographe Antonia est obligée de prendre la bonne photo. L'attente, la répétition, faire, refaire, monter, démonter... cela m'intéresse évidemment beaucoup pour la chorégraphie ", explique Céline Giovannoni qui a voulu ce spectacle " à mon image et à l'image des danseurs ". Une image bien vivante qui espère retrouver prochainement un public en chair et en os, et non plus cantonné derrière un écran.

Ritrattu - Résidence 3

En attendant le grand COME BACK du public, FLASH BACK en images sur la générale , sous l'œil avisé de CastaLibre - Armand Luciani

Les danseurs de STUDIDANZA et A FILETTA au Théâtre de Bastia SPETTACULU VIVU / BastiaCultura dans le cadre de l'accueil en residence pour le spectacle RITRATTU (reporté à une date ultérieure)
Céline Giovannoni
A FILETTA

Projet soutenu par la Collectivité territoriale de Corse - Cullettivita territuriale di Corsica
- la ville de Cità di Bastia
- coproduction Théâtre de Propriano
& Spaziu Culturale Natale Rochiccioli - Mairie de Cargèse

Credit photo CastaLibre - Armand Luciani

Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image   Image  
Credit photo CastaLibre - Armand Luciani

Ritrattu : une adaptation chorégraphique audacieuse du roman de Jérôme Ferrari "À̀ son image"

Philippe Jammes le Jeudi 21 Janvier 2021

Ritrattu, la premiè̀re de la piè̀ce choré́graphique de la Compagnie Studidanza de l’Université de Corse et de A Filetta, pré́vue ce vendredi 15 Janvier au Thé́âtre de Bastia, a é́té reporté́e à une date ulté́rieure à cause de la crise sanitaire.
Toute la troupe é́tait toutefois en résidence la semaine dernière au thé́âtre de Bastia où CNI l'a rencontrée

Adaptation choré́graphique du cé́lèbre roman de Jé́rôme Ferrari, À son Image, Ritrattu aurait du être présenté au public bastiais le 15 janvier dernier. La fermeture des lieux culturels à cause de la Covid-19 a empêché à la compagnie de danse de l’Université de Corse Studidanza d'aller en scène.
Mais la talentueuse troupe ne dé́sespère pas et poursuit les ré́pétitions dirigé́e par Cé́line Giovannoni choré́graphe auprès des é́tudiants en STAPS, SUAPS en option Mé́tiers de la danse à Corte.

Ce spectacle, hé́las diffé́ré́, est aussi porté par les puissantes voix des chanteurs d’A Filetta. Les 10 danseurs interprètent cette jeunesse corse des années 1980, fer de lance de l’ouvrage : Antonia, jeune photographe indécise en quête d’amour, de liberté et de vie trépidante, Pascal B, Simon T, de jeunes nationalistes impliqués, des péripéties, des ambiguïtés, des fins tragiques...
Ritrattu traite de manière décalée, par le chant et la danse les mots et images de l’auteur finalement terriblement actuels autour de la photographie. Cette pièce chorégraphique se présente comme une abstraction quelque peu décalée de l’ouvrage de Jérôme Ferrari.

12 tableaux pour 12 chapitres

« Dans mon interprétation personnelle du roman, Antonia, jeune femme photographe journaliste des années 80/90 est finalement dans la perpétuelle attente, le perpétuel espoir, le rêve » explique Céline Giovannoni, « l’attente de projets intéressants, de sa photo qui fera la une des journaux, de l’amour de Pascal B, son nationaliste corse, d’appels téléphoniques, de lettres, de sa liberté, de sa vie finalement. Et c’est la mort qui se présentera à sa place. Nous sommes toutes et tous des Antonia quelque part, même 20 ans après ».

Psychologie et Danse, la frontière est infime

Depuis 1998, Céline Giovannoni alterne quotidiennement les moments consacrés au corps et à l’esprit. « Psychologie et Danse, la frontière est infime  » souligne t-elle. « Pouvoir rechercher dans le mouvement dansé l’interprétation corporelle de la complexe boite noire, tel est l’intérêt de combiner les deux, mais pas que  ». Les rencontres décisives, l’analyse du répertoire et la recherche permanente de nouvelles sensations auprès de chorégraphes les plus divers font évoluer sa vision de la danse depuis 20 ans. « D’Anne Marie Porras à Hofesh Shechter en passant par Alain Gruttadauria ou Kader Attou pour ne citer qu’eux, ce qui intéresse finalement c’est la possibilité infinie du corps pour servir un propos dansé. Apprendre à maîtriser son corps pour lâcher prise... tout un art  ».

Chorégraphe de la compagnie Studidanza, Céline Giovannoni développe depuis 2005 une danse hybride dynamique, physique, esthétique et musicale liée à son parcours jazz et hip hop, nuancée par les approches contemporaines. Studidanza a pour objectif d’engager les étudiants dans des projets artistiques et leur permettre d’accéder au monde professionnel de la scène. La compagnie comprend un volet pré-professionnel dont l’objectif est d’engager les étudiants dans des projets artistiques et leur permettre d’accéder au monde professionnel de la scène. Tous étudiants au centre de Formation en Danse (CFSD) région Corse, la compagnie peut être perçue comme un «  Jeune Ballet de l’étudiant  ». Il s’agit de répondre aux appels à projets, concours chorégraphiques, manifestations culturelles, comme une «  préparation  » au second volet de la compagnie.
Ce second volet « professionnel  » a pour objectif la réalisation de projets artistiques créés pour être diffusés sur les scènes insulaires, nationales voire internationales. Le recrutement s’élargit alors aux jeunes danseurs déjà engagés dans cette voie scénique ou qui s’y destinent. Renouvelée au rythme du cycle des études, des compétences individuelles et des types de projets, la compagnie comptait en 2018- 2019, 4 danseuses. Plus de 20 danseurs sont passés par Studidanza et travaillent aujourd’hui dans la danse, de près ou de loin. Le spectacle Ritrattu constitue le premier projet d’envergure avec de jeunes danseurs en formation ou déjà en compagnie professionnelle.

ritrattu

Distribution :

A Filetta: Jean-Claude Acquaviva–François Aragni- Petr’antò Casta- Paul Giansily–Jean-Dominique Bianco et Maxime Vuillamier.
Compagnie Studidanza : Manon Baldi, Estelle Garcia-Massiani, Cynthia Guerbaa, Thomas Esnoult, Pierre Dominique Garibaldi, Marion Guidicelli, Anna Orizoli, Lea Maria D’Amore, Elisa Bousquet et Marine Brottes

 

Les années précédentes sont ici :

separateur

haut de page     accueil    page précédente


Les pages "musique" sont organisées comme suit :

Le chant corse

Les pages consacrées à A Filetta :

A Filetta : témoignages 

Actualité et archives

Chants : les textes des chants

Concerts avant 2006

Concerts 2006

Concerts 2007

Concerts 2008

Concerts 2009

Concerts 2010

Concerts 2011

Concerts 2012

Concerts 2013

Concerts 2014

Concerts 2015

Concerts 2016

Concerts 2017

Concerts 2018

Concerts 2019

Concerts 2020

Concerts 2021

Discographie : tous les disques en détail

Repères chronologiques : A Filetta de 1978 à aujourd'hui

Parole : Les mots d'A Filetta (interviews, entretiens…)

Galerie photo

sans oublier mon livre sur A Filetta !

Les pages consacrées aux concerts du groupe L'Alba 

Les pages consacrées aux groupes et chanteurs corses

Les pages consacrées aux paroles des chants corses :

- page "chants d'A Filetta",

- chants corses d'hier

- chants corses d'aujourd'hui

Les compte-rendus de concerts; les concerts du groupe L'Alba sont ici.

Les pages consacrées aux Rencontres polyphoniques de Calvi :

Les invités des Rencontres (tous les artistes y ayant participé au moins une fois)

Le jazz et la page consacrée à Paolo Fresu

Les annonces et compte-rendus de concerts de jazz

Les musiques du monde

L'opéra, la musique baroque, etc.

Les inclassables

Les vidéos

Et enfin, ma sélection de disques du mois.


Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.1