banniere

Pè i chjassi...
Itinéraires de randonnées en Corse

Sartenais

Dernière mise à jour : 29/08/2016

Vous êtes ici : Corse / Randonnées/Sartenais

Sommaire

Capu di Zivia
Plage d'Argent
Cauria
Pallaghju
Sentier de Giuncheto
Erbaghju et Roccapina
Tour de Roccapina
Lion de Roccapina

Col de Roccapina

Cala di Furnellu, tour d'Olmeto et Mucchiu Biancu


Plage d'Argent (Cala Barbaria)

Carte IGN Top 25 Propriano 4154 OT
Difficulté : *
Durée : 45 min AR
Départ : L’accès à cette plage n’est pas des plus faciles. 6 km avant Tizzano, peu après Campu Tondu, prendre une piste en terre à gauche au niveau du panneau "vente de miel". Au bout de 25 minutes sur cette piste carrossable à petite vitesse, arrivée à la plage de Tralicetu.

Itinéraire :

Longer la plage de Tralicetu vers le sud ; derrière les petits rochers se trouve la Plage d'Argent (Cala Barbaria). La plage est plus petite que sa voisine mais son calme et ses rochers apportent un côté paradisiaque. Sur la gauche, on trouve de nombreuses petites criques séparées par des rochers aux formes arrondies.

Capu di Zivia

Carte IGN Top 25 Propriano 4154OT
Difficulté : *
Durée : 5 h AR
Départ : Tizzano

Cinq cents mètres avant d'arriver à Tizzano, prendre sur la gauche la direction de l'Avena. L'embranchement conduit à un camping et au hameau de Zivia. Au col, suivre sur la gauche la piste qui conduit à Tradicetu. Dans la descente, prendre toujours la piste de droite. Ne pas rejoindre le parking en bordure de plage mais se diriger plein ouest en direction de la Cala di Brija, une petite anse de galets et de blocs ouverte au sud. Poursuivre la piste, qui traverse un thalweg, vers le sud-ouest jusqu'à un chaos rocheux. Le sentier débute là, juste après quelques cabanons bâtis en bordure du rivage.

Le parcours fait le tour de Punta di a Botta, dans le sens des aiguilles d'une montre. Le sentier étroit, enserré dans une végétation oppressante, zigzague entre les rochers. Ce n'est qu'à l'approche de l'îlot de A Botta que le paysage s'ouvre ; la végétation devient moins haute. Un premier muret barre le paysage Juste après le deuxième muret prendre le sentier qui s'élève à droite et se glisse entre les deux sommets du cap, Paratella et Botta. La vue couvre au sud la plage de Tradicetu mais cache la plage d'Argent au pied de la Punta di Mortoli.

zivia

Note : je n'ai pu retrouver l'autre accès au Capu di Zivia (par Tizzano). Le sentier qui commençait à l'extrémité sud de la plage de Tizzano est introuvable, du moins son départ...

zivia

Cauria

Une visite au plateau de Cauria permet de découvrir trois sites mégalithiques : les alignements d'I Stantari, de Rinaghju et le dolmen de Funtanaccia.
Durée : 1 h 30 environ
Accès : Au sud de Sartène (Bocca Albitrina), prendre la route de Tizzano (D48) puis 10 km plus loin tourner à gauche sur la D48a. Le site est accessible 5 km plus loin (possibilités de stationnement).
Itinéraire : Suivre à droite la piste très ravinée qui permet en 10 minutes d'accéder au site.
Le premier alignement est celui d'I Stantari. Ce site comportait au moins 30 menhirs (stantare) élevés entre le Néolithique et l'Âge du Bronze et orientés nord/sud.
Puis la visite se poursuit plein sud avec Renaghju. Ce site semble avoir été utilisé successivement par plusieurs groupes : vers 5 700 avant notre ère, soit au Néolithique ancien, un petit groupe d’agriculteurs pasteurs s’installe près d’une source, au pied de l’escarpement de a Punta di u Grecu (vestiges d’un habitat organisé) ; puis entre -4 500 et -4 300, première construction d’un alignement d’une soixantaine de petits menhirs organisés en deux rangées principales, comportant un grand menhir ; entre le début du IIIe et la fin du IIe millénaire, au début de l’âge de Bronze, érection d'un second monument comportant 70 grands menhirs orientées nord/sud et organisés en 4 rangées.
Le sentier part en direction nord-ouest jusqu'à un bosquet de chênes et oblique vers l'ouest pour arriver au dolmen de Funtanaccia (dit aussi Stazzona di u Diavulu). Ce monument funéraire collectif est constitué d'une dalle de 3,40 m reposant sur 6 montants verticaux.

Pallaghju

Durée : 1 h environ
Accès : Au sud de Sartène (Bocca Albitrina), prendre la route de Tizzano (D48). Le site n'est pas très facile à trouver...
Peu après la Résidence Stella di l'Aria (accès possible par là ?), il faut guetter la pancarte "Campo Tondo" sur la gauche de la route. Le sentier d'accès à Pallaghju démarre quelques centaines de mètres plus loin, sur la droite (la seule indication est un vieux panneau des monuments historiques complètement effacé)
Itinéraire : Suivre la piste qui passe près d'une maison en ruine. Elle s'élève jusqu'à une autre maison en ruine puis redescend. Le site se trouve sur la gauche.

Si l'on a visité Cauria avant, on est frappé par le contraste : ici, tout semble avoir été laissé en l'état : menhirs à terre, végétation envahissante... Mais Pallaghju (parfois orthographié "Palaggiu" voire "Pagliajo") est un site très important. Il compte 258 mégalithes, faisant de ce site l'alignement le plus important de la Méditerranée.
Les alignements sont organisés en sept groupes, six orientés nord-sud et un autre est-ouest. Tous les menhirs sont sculptés en forme de silhouette humaine (bien qu'aucun n'aie la tête dégagée), la plupart étant sommairement ébauchés. Les trois statues-stèles ont des épées gravées et deux ont des poignards, d'autres gravures supposées pourraient être des attributs anatomiques.

Sentier de Giuncheto

Durée : 3 h environ
Ce magnifique "sentier découverte" permet de découvrir la flore de la région et son histoire. Cerise sur le gâteau, le sommet de la Punta di Pintone offre une vue à 360° : Bavella, Cagna, Roccapina et la Sardaigne ! Une excellente initiative de l’association "Salvemu Ghjunchetu".

Tour de Roccapina

Carte: IGN 42 54 OT Sartène
Durée : 45 min AR
Difficulté: ** (facile, mais pente raide)
Intérêt: ***
Point de départ: Pour les trois itinéraires décrits ci-dessous, il faut prendre une piste qui démarre à l'auberge Corali, peu avant le col de Roccapina. Cette piste plus ou moins carrossable suivant la météo desservait le camping (fermé depuis 2011). Elle permet d'accéder à la magnifique plage ainsi qu'aux rochers caractéristiques.

Sur la droite de la plage de Roccapina, face au gros rocher à 5 m de l'eau, un petit sentier couvert part au milieu des chênes verts. Il est assez raide et permet de monter en 30 minutes environ jusqu'à la tour de Roccapina.
(Un autre sentier part du petit promontoire rocheux sur la droite de la plage, ce qui nécessite de marcher quelques dizaines de mètres dans l'eau).
Monter ce sentier très étroit et envahi par la végétation vers la tour. Au milieu de la montée, on trouve un énorme tafonu formant une grotte.
De là, vue superbe sur d'autres tafoni et sur la plage. Le sentier redescend un peu vers le nord. puis remonte vers l'ouest. On passe devant un ancien four avant d'atteindre la tour, après avoir gravi quelques rochers (30 min).

Très belles vues sur les plages de Roccapina, Erbaghju et Murtoli, le lion, l'Omu di Cagna, au loin sur tout le littoral de l'extrême Sud, la Sardaigne par temps clair.
Pour redescendre, veiller à ne pas prendre la branche de droite du sentier.

Lion de Roccapina

Carte: IGN Roccapina E (41.55)
Durée : 1 h AR
Difficulté: *** (approche sans difficulté, mais escalade de blocs de granit ensuite).
Note : Cette ascension est dangereuse. Ne pas l'entreprendre seul et ne pas insister en cas de difficulté.
Intérêt: ***
Point de départ: 20 m à droite après le portique fermant l'accès à la plage, une piste s'engage d'abord en direction du col de Corali, puis décrit une grande boucle pour s'oriente vers le lion.
Arrivé sur la crête, le cheminement est moins évident. Il faut prendre un embranchement sur la gauche dans un maquis touffu pour arriver à la base de blocs rocheux sous le lion. Le premier bloc rocheux à gauche est remarquable par ses nombreux tafoni.
Parvenir à la base du lion et escalader ces blocs (en assurant bien ses prises !) pour arriver au dos du lion (Attention : l'ascension peut s'avérer dangereuse. A ne tenter que si on est habitué à l'escalade et à éviter les jours de grand vent et après la pluie).
Au retour, le sentier est peu visible au milieu des arbustes épineux. Il faut rester sur la crête (on doit voir la plage d'Erbaghju). Le muret que l'on aperçoit près d'un rocher caractéristique est un bon point de repère.

Roccapina et Erbaghju

Cette boucle combine les deux itinéraires précédents. Un must !
Carte: IGN 42 54 OT Sartène Cagna
Durée : 2 h 30 (boucle)
Dénivelé : 250 m (en deux montées)
Intérêt : ***
Difficulté: *
Point de départ: Sur la droite de la plage de Roccapina, face au gros rocher à 5 m de l'eau, un petit sentier couvert part au milieu des chênes verts. Il est assez raide et permet de monter en 30 minutes environ jusqu'à la tour de Roccapina.
Au milieu de la montée, on trouve un énorme tafonu formant une grotte.
De là, vue superbe sur d'autres tafoni et sur la plage. Le sentier redescend un peu vers le nord. puis remonte vers l'ouest. On passe devant un ancien four avant d'atteindre la tour, après avoir gravi quelques rochers (30 min). Très belles vues sur les plages de Roccapina, Erbaghju et Murtoli, le lion, l'Omu di Cagna, au loin sur tout le littoral de l'extrême Sud, la Sardaigne par temps clair.
Le sentier redescend vers l'immense plage d'Erbaghju. Il s'agit de trouver la trace du sentier qui monte vers le lion, en arrière de celui-ci. Après avoir atteint un petit belvédère, le sentier redescend vers le parking en décrivant une grande boucle.


Col de Roccapina

Carte: IGN Sartène Montagne de Cagna (42 54 OT)
Durée : 1 h AR
Difficulté: *
Intérêt: ***
Point de départ: Petit parking au col de Roccapina, juste après le "tournant de l'extrême sud".

A droite du parking, un escalier de pierre descend vers une sorte de jardin. Enorme tafonu sur la gauche. Beau point de vue sur le lion et la tour.
Prendre le sentier qui passe entre les rochers puis descend entre les arbres ; à droite, un énorme rocher évoque un éléphant. Après quatre marches, le sentier monte jusqu'à une intersection. Prendre à droite ; le sentier descend jusqu'à un enclos ovale. Le sentier suit le muret de pierres sèches et remonte vers la droite. On atteint bientôt une petite plateforme d'où la vue est superbe. A proximité, une grande grotte. Le sentier monte encore à gauche à travers le maquis. Après quelques marches, on franchit une rigole en pierre avant d'atteindre une terrasse aménagée d'où l'on a une très belle vue sur tout le littoral.
Pour le retour, prendre à droite avant la rigole de pierre. Descendre un escalier et prendre à droite pour rejoindre le parking en une dizaine de minutes.

Cala di Furnellu, tour d'Olmeto et Mucchiu Biancu

Durée : 1 h AR (tour) / 3 h AR (plage).
Difficulté : *
Dénivelé : néant
Intérêt : *
Départ : plage de Furnellu. Accès par la piste venant de la RN 196, 1 km après le second embranchement vers Monaccia d'Aullène
Itinéraire : A l'extrémité ouest de la plage, le sentier monte à travers le maquis puis continue à l'horizontale le long du rivage jusqu'à la tour d'Olmeto.
Après la tour, le sentier continue le long de la côte et permet de rejoindre en 1 h environ la plage de Mucchiu Biancu.

separateur

Haut de page   Accueil     Page précédente  En savoir plus   Mentions légales

Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.0 Strict