banniere

Pè i chjassi...
Itinéraires de randonnées en Corse

Extrême Sud - Fretu (Figari et Bonifacio)

Dernière mise à jour : 01/09/2016

Vous êtes ici : Corse / Randonnées/Extrême Sud

Sommaire

Les sentiers de la Trinité
Capu di Fenu
Bruzzi
Testa
De Bonifacio au Capu Pertusatu
De Bonifacio à l'îlot de Fazziu
Îles Lavezzi
Rundinara
Bitalza par Vacca
San Quilicu de Montilati
Oriu de Canni
Sant Agostinu de Chera

Entre rochers et genévriers, les sentiers de la Trinité

De la plage de Paragan à celle de la Tonnara en passant par Capu di Fenu et l'ancien ermitage de la Trinité surplombant la péninsule, tout un réseau de sentiers balisés permet de parcourir les lieux sans risque de se perdre dans les genévriers.

trinite

Plusieurs possibilités s'offrent aux promeneurs, une longue boucle de quatre à cinq heures ou un parcours plus accessible faisant faire l'aller-retour entre l'ermitage et le phare. Au départ de l'ermitage, le sentier descend tout droit vers la mer, Bonifacio en arrière plan.

Puis le sentier serpente une heure durant jusqu'à Capu di Fenu tantôt sous la végétation tantôt sous les embruns. Attention à ne pas trop écarter les bras, vous risquez d'effleurer la Sardaigne. Cala di i Frati, cala di Genovese... le sentier passe de criques en criques jusqu'au feu de Fenu. La bâtisse décrépie dissimulée derrière un éperon rocheux indique qu'il est temps de regagner les terres.

Retour à la case départ, le chemin remonte jusqu'à l'ermitage. Depuis ce nid d'aigle, les plus chanceux assisteront au coucher du soleil sur Bonifacio, au loin la ville rougit puis s'éteint, la scène est grandiose. Infos pratiques : 4Km après Bonifacio sur la route nationale menant à Sartène, un parking est aménagé à Bocca d'Arbia. Départ possible depuis l'ermitage également, plans de situation et indications sont répartis sur tout le site.

Source : Corse Matin, 16/07/2015

Capu di Fenu

Durée : 2 h 30.
Difficulté : *
Dénivelé : 140 m
Intérêt : *

La piste démarre 500 m avant l’embranchement pour l’ermitage de la Trinité.
La piste descend d’abord en pente douce, bientôt rejointe sur sa gauche (10 mn) par une autre trace venant du camping. Continuer tout droit. La piste remonte légèrement (passage un peu raide et très défoncé), puis redescend dans une combe, toujours à travers un maquis ras et odoriférant. On alterne passages rocailleux et sablonneux. Vers la fin, la combe se creuse un peu plus, la végétation se fait plus rare et les tafoni plus présents. On parvient enfin à une petite plaine herbeuse avant d’apercevoir sur la gauche le promontoire rocheux où se niche la tourelle carrée du phare de Feno (1h00). On peut continuer jusqu’à Cala Grande par les vagues traces partant vers la droite.

Fenu de Paragan à A Tunara

Durée : 4h30.
Depuis Paragan : de Bonifacio en direction de Figari par la RN 196, 500 m avant la D 60, prendre à gauche la piste vers l’Anse de Paragan, puis la 1e piste à gauche.
Stationner derrière la plage. Suivre le littoral à droite (face à la mer).

Depuis la Tonnara, suivre le littoral à gauche en direction de Stagnolu. Sentier balisé, dans les passages rocheux, suivre les cairns de pierre.

trinite

Bruzzi

Durée : 2h
De Pianottoli, sur la RN 196, prendre la direction de Caldarello, passer l’église et le cimetière et prendre une route à droite.
Après le camping de « Kevano », encore à droite. Stationner 2 km plus loin sur le stationnement du Conservatoire.

Itinéraire : Du parking, prendre le sentier balisé qui débute dans un maquis épais. A un petit col, prendre à gauche jusqu'à la plage de Vénus. Puis traverser vers l'ouest jusqu'à la plage de Corail. Suivre les cairns le long du littoral et remonter vers l'intérieur. Après un muret de pierres, le sentier remonte jusqu'au point de départ.

bruzzi

Testa

Durée : 3-4 h aller-retour
le sentier littoral par l'ouest (conseille), depuis le petit port de Figari, ou à partir d'une des trois aires de stationnement plus au sud.
Par l'est, quitter la RN 196 au niveau du Monte Scupetu et emprunter la piste jusqu'à une des trois aires de stationnement plus au sud.

testa

De Bonifacio au Capu Pertusatu (Campu Rumanilu)

Durée: 3h00 aller/retour

Départ du col St Roch à Bonifacio.
Du virage, une rampe dallée grimpe rapidement jusqu’au sommet de la falaise. Suivre le sentier qui longe celle-ci, vers le sud-est.
Sur la gauche, le maquis ras, sur la droite, l’à pic qui plonge vers la mer avec le Diu Grossu plus connu sous l'appellation "le Grain de sable".
Au bout de 30mn, l’on débouche sur la D260, qui mène au sémaphore et au phare de Pertusatu.
Suivre cette petite route qui s’écarte momentanément de la falaise. Après 200 m, prendre à droite à l'embranchement vers le sémaphore (la branche de gauche mène à Sperone). On passe d’anciennes casemates militaires avant d'atteindre le sémaphore au bout de 45 mn. Après le sémaphore, la route suit une longue échancrure en forme d'épingle puis rejoint le phare de Pertusato. On peut aussi prendre le raccourci qui descend en 5 mn vers la plage de l'île Saint-Antoine (la remontée est nettement plus pénible !).

Pour le phare, suivre le chemin en direction est vers la Cala Sciumara. De là, revenir en longeant les falaises de plus en plus hautes. Au niveau de la Cala di Labra, on remarque des fossiles de madrépores. Le sentier passe ensuite à flanc de falaise, passe près d'un ancien abreuvoir et escalade les derniers mètres de la falaise. Descendre sur le flanc sud du phare pour rejoindre la plage de Pertusatu et se rapprocher de l'îlot de Saint-Antoine.

bunifaziu    buni   pertusatu

Pour zoomer / dézoomer cliquer sur les images

pertusatu

piale
Strada vecia : de Bonifacio à Fazziu

Durée : 3h00 aller/retour

fazziu

Départ au niveau du Snack "U Veni Qui", en arrivant à Bonifacio, en direction de la marine, peu après le Camping L'Araguina, quelques mètres avant la Station Esso sur la droite.
Le long d'un mur, le sentier en partie dallé, s'élève dès le départ assez rapidement, dans une combe étroite et boisée.
A 300m, un carrefour à la fin de la montée : continuez en face.
Le sentier redescend progressivement en longeant un joli muret de pierres sèches.
Arrivé en bas (0h20), on apercevra la Haute ville de Bonifacio (belle petite anse de sable à 100 m).
Continuer à droite, terrain plat puis nouvelle montée bien dallée, décrivant deux lacets avant de retrouver le sommet du plateau.
Le terrain est désormais plat et toujours guidé par les murets blancs.
Au prochain carrefour, on peut prendre tout droit pour rejoindre la belle plage de Cala di Paraguano à 700m (20m aller retour).
Sinon, prendre à gauche.
Après 100 m, bifurquer à droite au niveau d’un barraconu.
Le sentier descend dans le vallon, passe un muret, zigzague enfin sous les arbres avant d’arriver à la superbe crique très protégée de Fazziu.
Retour par le même itinéraire.

Note : compte tenu notamment des difficultés de stationnement à Bonifacio, je préfère pour ma part démarrer la randonnée à la plage de Paraguano (ou Paragan), au prix d'une "descente infernale" sur une étroite piste cimentée, mais on n'a rien sans rien ! Cette piste démarre après La Trinité, 500 m après le carrefour avec la D60.

Durée : 2h
Itinéraire : La plage marque la limite entre le granite et le calcaire. Sinon, elle est souvent envahie de posidonies en décomposition, d'où une odeur peu engageante...
Avancer sur la plage et trouver, à quelques dizaines de mètres sur la gauche, le sentier qui remonte et retrouve la Strada vecia, ancienne voie génoise, longée par des murets (tramizi) de calcaire (dont un certain nombre sont malheureusement éboulés).
Au bout de 10 minutes, prendre l'embranchement sur la droite vers Fazziu. Le sentier descend vers le fond d'un thalweg et arrive sur le magnifique site de Fazziu. On découvre la baie, la plage et l'île du Fazziu. Passer sur la petite plage ; le sentier s'embranche sur la gauche et s'élève vers le plateau. Puis il suit la côte.
Magnifiques vues sur l'îlot de Fazziu et bientôt sur le phare de la Madonetta, la grotte du Sdragonatu, les falaises de Bonifacio et la Sardaigne toute proche.
Le sentier longe ensuite le goulet de Bonifacio puis retrouve le sentier principal (1h30).
10 minutes plus tard on retrouve l'embranchement de Fazziu, et il ne reste plus qu'à redescendre à Paraguano en 10 minutes.

image

image

image

image

image


Pour zoomer / dézoomer cliquer sur les images
image image image   image image image image image image image image image image image image

Pour zoomer / dézoomer cliquer sur les images

http://www.reserves-naturelles.org/sites/default/files/reserves/rnc147-sentier-strada-vecia.pdf

Île Lavezzu

lavezzu

L'archipel des Lavezzi se compose des îlots granitiques de (du nord au sud) : Porraggia, Ratino, Piana, Sperduto, Cavallo, avec ses deux îlots : San Baïnso et Camaro Canto et enfin Lavezzu, sur laquelle se situe le phare construit en 1874. Mais la seule accessible au public est Lavezzu. On y accède par l'une des compagnies de promenade en mer au départ de Bonifacio ou de Porto-Vecchio. Passage obligé mais à ne pas manquer.

Lavezzu est en effet une île extraordinaire faite de blocs granitiques parfois immenses, posés sur une nature aride, dotée de fonds marins exceptionnels et de criques magnifiques.

Prévoyez chapeau, crème solaire, eau en quantité, nourriture et - comme d'habitude en rando - RAMENEZ TOUS VOS DECHETS, car l’île Lavezzu est une réserve naturelle "intégrale" sans le moindre équipement.

Rundinara

Depuis la RN 198 (Porto Vecchio-Bonifacio), empruntez la D 158 vers Suartone, traversez le hameau de Suartone, laissez à votre droite « les hameaux de Rondinara ».
A la dernière patte d’oie, 700 m avant le camping, prenez à gauche vers la base de la « Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio », stationnez avant celle-ci sur la gauche.
Balade : 1h

rundinara

Source des cartes : http://www.bonifacio.fr/randonnees-sentiers-nature-bonifacio-Corse.html

Bitalza par Vacca

Durée : 4 h.
Difficulté : **
Le départ du sentier se trouve entre la maison à la boîte aux lettres et l’ancien four à pain. Pendant 100 m il est peu évident, mais la trace s’affirme vite dans la montée (cairns). On monte bientôt sous des chênes-lièges, avant d’atteindre un replat, au milieu d’arbousiers, après un quart d’heure La montée reprend sur la crête de Capellu en direction du col de Bucagaraccia sous lequel passera le sentier (0 h 45). La montée sinueuse est continue, jusqu’à un passage rocheux à flanc, où la vue se dégage sur les ravins et la plaine (1 h 15). On franchit un ruisseau 10 minutes plus tard avant de reprendre la montée sur un tapis d’aiguilles de pins. Après une première crête, on rejoint une grande piste après être rentré dans la forêt. (1h 45). Suivre cette piste sur la gauche pendant 1 km environ jusqu’à un point de vue dégager (citernes vertes) ; 50 m après, quitter la piste et monter à gauche par une piste secondaire raide au début. On aborde les bergeries par le sud (2 h 15).

San Quilico de Montilati

Peu après le carrefour d'Ogliastrello, un pannonceau "Montilati-Chapelle" indique la route à suivre sur la droite.

Durée : 5 min.
Difficulté : aucune
Intérêt : *
Près d'une grosse butte rocheuse, on trouve quelques maisons et un panneau "Chapelle", et enfin la chapelle San Quilichinu, remarquable par sa nef couverte non pas d'une charpente mais d'une voûte en berceau.
A Sotta, tourner à droite par la D 59 vers Chera.
On parvient bientôt à un carrefour avec, à droite, Scalella et à gauche, Belleville et Canni.

Oriu de Canni

Dans le village de Canni près de Sotta se dresse un surprenant bloc de pierres coiffé d’un gigantesque bonnet pointu : l’Oriu di Canni. A l’origine de son apparition, la "tafonisation" creusant la roche par l’action du vent et des embruns. C’est ce phénomène géologique étonnant qui a fait apparaître sur le sol corse ces orii. Dès la Préhistoire, les hommes s’en servent comme abri pour vivre, protéger les bêtes ou encore enterrer les morts. Au XIXe siècle, ils sont cloisonnés par des murs de pierres et dotés de portes. Situés sur les chemins de transhumance des troupeaux, les orii deviennent ainsi des habitations provisoires pour les bergers. Cette bergerie qui évoque une maison de lutin se découvre presque par hasard, sur la gauche du sentier qui s'aventure au sud-est de Canni.

Durée : 30 min AR
Accès : En venant de Figari, prendre la D859 puis tourner à droite sur la D59. Passer Cancaraccia et prendre la direction de Chera. Après quelques centaines de mètres, intersection : à droite, Scalella, à gauche, Canni. Un parkiing a été aménagé en bas du village, près du cimetière. Ne tentez pas de monter au village en voiture, les habitants sont très sourcilleux sur ce point !
Itinéraire : L'itinéraire est entièrement balisé. D'abord il faut remonter la route goudronnée assez raide, puis emprunter le sentier qui passe près des maisons du village et s'élève dans le sous-bois. On découvre l'oriu au dernier moment, dans le dernier lacet.

Sant'Agostino de Chera
Sur la D59, s'arrêter au premier virage dans le hameau, juste avant une cabine téléphonique.

Durée : 20 min AR
Prendre la ruelle en pente juste avant la cabine téléphonique (pancarte "Chjesa San Austinu"), en laissant sur la droite les maisons portant les numéros 39, 33, puis prendre le sentier courant le long d'un muret (panonceau "Vieille chapelle"). Négliger la barrière à droite. La descente se poursuit jusqu'à un ruisselet, d'où l'on aperçoit le clocher de Sant'Agostino. Continuer en franchissant la troisième barrière, puis en débouchant dans un enclos. Remonter ensuite jusqu'à l'église de granite rose et de calcaire blanc.


separateur

Haut de page   Accueil     Page précédente  En savoir plus   Mentions légales

Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.0 Strict