Pè i chjassi...
Itinéraires de randonnées en Corse

Balagna : Bonifatu

Dernière mise à jour : 30/12/2019

Vous êtes ici : Corse / Randonnées/Bonifatu

Sommaire


Il y a 7 randonnées possibles au départ de l’Auberge de la Forêt:

bonifatu

Boucle de Calatoghju

A l‘extrémité de la route D 251 qui remonte, à partir de l‘aéroport de Calvi-Sainte-Catherine, la vallée de la Figarella, se trouve l‘auberge de Bonifatu (536 m) : c‘est le départ de la balade.

Point de départ : Auberge de la forêt de Bonifatu
Durée : 1h30
Dénivelé : 210 m
Distance : 2,6 km
Balisage : bleu


Promenade facile et ombragée autour de la Punta di Calatoghju, d'où l'on aperçoit la Citadelle de Calvi. Parcours autrefois très prisé des chasseurs, dont le Prince Pierre, dont on verra le relais de chasse, aujourd'hui en ruines.

Pratiquement tous les sentiers partent du même endroit et plusieurs empruntent le même itinéraire, du moins au début.
Notre sentier monte à travers la forêt. On franchit un ruisseau avant d'arriver au relais du Prince Pierre (45 min.) Le sentier oblique vers le nord puis vers l'est, et monte encore. On découvre Calvi et le vallon de la Figarella. Puis le sentier en lacets descend rapidement avant de rejoindre le point de départ, de l'autre côté du ruisseau.

Image

Pour zoomer/dézoomer, cliquer sur l'image
Image Image Image Image Image Image
Boucle de Ficaghjola

Longueur : 4 km
Dénivelé : 260 m
Durée : 3 h
Balisage : bleu
Promenade facile et ombragée avec baignade à la clé. A éviter en période de crue (deux gués à franchir !).

Départ du niveau bas du parking. Le sentier descend sous les chênes verts jusqu'à une passerelle suspendue. Franchir la rivière et prendre le sentier de droite. Le sentier en lacets va prendre rapidement de l'altitude. A 600 m on peut observer une ancienne aire à charbon de bois. A 710 m, beau monolithe avec un joli point de vue. Un peu plus haut, le sentier devient plat et atteint un petit col où se croisent plusieurs sentiers. Celui de gauche mène à l'Ortu di Piobbu ; prendre celui de droite qui descend légèrement. Après une vingtaine de minutes, on atteint la Melaghja que l'on traverse à gué. Prendre à doite le sentier qui descend vers le ruisseau de Lamitu que l'on traverse également à gué. Prendre à droite pour rejoindre le parking (en 20 min. environ).

Boucle de Candia

3h de marche pour découvrir les contreforts montagneux de Bonifato à travers une futaie grandiose de chêne vert vous suivrez les traces des charbonniers. je vous conseille de faire cette boucle en partant par le sud ouest, cela vous permettra de revenir par le chemin qui longe la Figarella et vous pourrez vous y baigner après la ballade

Boucle de Finochi

4h de marche – Descendre derrière l’auberge à gauche par la route empiérrée mais balisée en rouge et jaune, jusqu’en bas du parking en terrasse. C’est ici que commence la randonnée; vous trouverez un écriteau « boucle des Finocchi » qui franchit, au bout de 5 minutes le ruisseau de la Figarella par une passerelle. Après 1 minute, continuer à droite à la bifurcation (jaune/rouge) à l’ombre d’une forêt et 45 minutes plus tard, un col plat à 743 mètres.

Boucle d‘Erbaghjolu : Bocca di l‘Erbaghjolu et Bocca di Bonassa

Cette randonnée est une vraie alternative au chemin très fréquenté vers le refuge de Carozzu. De plus, elle offre de beaux points de vue vers la crête principale du capu Ladroncellu ainsi que vers le golfe de Calvi.

Point de départ : Auberge de la forêt de Bonifatu - 536 m
Durée : Auberge - bocca di l'Erbaghiolu 2h30, bocca di I‘Erbaghiolu - bocca di Bonassa 30 min, bocca di Bonassa - auberge 2h duree totale 5h.
Denivelée : 764 m
Longueur : 10,890 km
Difficulté : Boucle presque toujours facile sur des sentiers bien balisés (montée : orange, descente: rouge). Mais la montée au col de l‘Erbaghjolu est très longue !
Variantes : Possibilité de descente de bocca di Bonassa par le chemin de randonnée "Tra Mare e Monti", dans la vallée du Fango. Un détour de bocca di l‘Erbaghiolu vers le Capu Formiculaghiu ainsi que vers le Capu a u Ceppu ne peut être conseillé qu‘aux randonneurs expérimentés.
Carte: IGN 4150

De l‘auberge, revenir en arrière sur la route sur environ 30 mètres jusqu‘à un pont. Emprunter à gauche un sentier ombragé et balisé en rouge (à l‘arbre, écriteau 109). Le chemin, qui au départ est un peu empierré et abrupt, longe à gauche le torrent de Nocaghia et traverse celui-ci une bonne demi-heure plus tard. La jolie forêt d‘essences variées s‘éclaircit peu à peu.

Tourner à droite à la bifurcation située un peu avant le ruisseau (1h30) et suivre le sentier toujours balisé en rouge qui, à la fin, monte à travers la pinède par des tournants de plus en plus raides vers a bocca di l‘Erbaghiolu (1 195 m). Belle vue sur le golfe de Calvi.
Le sentier balisé en rouge nous conduit à présent vers a Bocca di Bonassa (30 minutes, agréables aires de repos) et rencontre le sentier de randonnée "Tra Mare e Monti", jalonné en orange, qui conduit de Calenzana à Cargèse en passant par Bonifatu et Galéria.

C‘est ce chemin que l‘on empruntera sur la droite pour rentrer. Ce sentier remarquablement bien balisé et entretenu, nous reconduit à travers de magnifiques pinèdes, parfois enchevêtrées de mousses et de maquis et rejoint enfin la route, à hauteur de Bocca Reza, après environ 1h55 de descente. Prendre la route sur la droite pour revenir à l‘auberge en un quart d‘heure.

Pour voir le diaporama, suivre ce lien

bonassa

792

830

Bonifatu - Ortu di u Piobbu (1 507 m)

Longueur : 8,8 km (aller)
Dénivelé : 1 060 m.
Durée : 6 h 30 AR
Difficulté : ** (pas difficile, mais longue montée)
Période : toutes saisons (risques de neige en hiver)
Equipement : randonnée
Point d‘eau : au refuge (terme de la balade)
Balisage : piste forestière, au départ jalonnée de cairns, à la fin du parcours évident.
Carte IGN 1/25 000 : 4250 OT.Cinto ou 4149 OT. Calvi Cirque de Bonifato (mais les derniers mètres de la balade et le refuge d‘Ortu di Piobbu n‘y figurent pas).

Depuis l‘Auberge de Bonifatu, la balade emprunte la même piste forestière que celle de Spasimata, mais elle franchit le torrent au gué de Roncu (20 minutes).

En rive droite, après avoir franchi le radier, le chemin monte vers le nord. La pente du sentier, dominé par des roches en corniche, s‘accentue sensiblement à partir du gué. Cet ancien chemin muletier est encore cimenté par endroits !

On rencontre après 20 minutes de montée (alt. 734 m) la bifurcation avec la boucle de Ficaghjolu qui conduit à la passerelle. La forêt de Bonifato est une des plus réputées de Corse, en raison des arbres variés qui la constituent (pins laricio, chênes verts) et de la faune qui l‘habite; en particulier, elle est un des lieux où vit la sitelle corse.

La piste continue de grimper dans le sous-bois tapissé de fougères (et peuplé de fort désagréables essaims de moucherons !) Dans ses derniers lacets, on peut apercevoir, aux pieds du Capu a u Dente (repérable à ce qu‘il est flanqué d‘une aiguille rocheuse, celle qui, probablement, lui a donné son nom...) le refuge, terme de la balade.

La piste se termine au bord du torrent de Melaghja (853 m). Il faut le traverser à gué et emprunter le sentier, très visible, qui la prolonge dans le sous-bois.

Le sentier chemine sous les pins et quitte la forêt, décrit un grand lacet vers le sud pour atteindre à 1 507 m une sorte de col. Le refuge est bientôt en vue et on l‘atteint en une vingtaine de minutes par un faux plat fatiguant.

Le refuge est une agréable construction de bois, dont la terrasse, tournée vers le nord, c‘est à dire vers la mer, offre une belle vue et un cadre idéal pour un peu de repos avant le retour qui s‘effectue par le même itinéraire.

Il faut veiller à ne pas emprunter par erreur (à environ 1h15 du refuge) le chemin qui conduit à la passerelle de Ficaghjolu.

Il faut signaler qu‘il est possible, à partir du refuge, de redescendre en 3 heures environ par le GR 20, au village de Calenzana.

534

117

586

606

Pour voir la galerie photo, suivre ce lien

randos

Refuge de Carrozzu et passerelle de Spasimata

Durée : 6h AR
Dénivelée : 619 m.
Difficulté : **
Relativement ardue avec une montée de 620 m durant une heure vingt. Ce n‘est pas une randonnée à entreprendre par temps froid ou variable.
Période : petits risques de neige en hiver.
Point d‘eau : au refuge de Carrozzu
Balisage : jaune
Carte : IGN 4149 OT Calvi - Cirque de Bonifatu.
Cette balade conduit à travers la forêt de Bonifato jusqu‘au refuge de Carrozzu qui est situé sur le GR20; A côté du refuge, le célèbre sentier franchit la Spasimata par une passerelle suspendue qui, à elle seule, mériterait la balade.

Au départ de l‘auberge, il faut s‘engager sur la piste forestière "du Mouflon" fermée à la circulation qui prolonge la route. Cette piste domine la rive droite de la Figarella, au milIeu de la forêt (pins laricio, pins maritimes, chênes verts principalement) en s‘élevant légèrement. La suivre pendant environ 20 minutes. Lorsque la piste traverse le cours d‘eau au gué du Roncu (environ 1 km après son départ - 620 m) où la Melaghja rejoint le Lamitu, il faut la quitter et emprunter, sur la droite, le GR 20, balisé en jaune en direction du refuge de Carrozzu (panneau : refuge de Carrozzu : 2h30).

Parallèle au torrent en rive gauche, le GR monte dans des gorges superbes, au milieu des rochers sculptés par l‘érosion auxquels s‘accrochent spectaculairement des pins. Il devient plus rude et franchit le ruisseau de Lamitu sur une petite passerelle suspendue (910 m, 45 min). Désormais en rive droite, il rejoint les contreforts de l‘Innominata et monte à travers des pinèdes parsemées d‘aulnes. Dans cette deuxième partie du trajet, la pente devient sensiblement plus forte.

Après 2 h 10 on passe devant ce qui reste de Spasimata, l‘ancien village d‘été des habitants de Calenzana. On trouve une table et des bancs de pierre placés le long du ruisseau, des missoghji, enclos de pierre. Un petit abri de pierre se trouve à deux minutes de là. C‘est l‘abri de Spasimata. Il y a aussi un panneau indiquant que le refuge se trouve à dix minutes de là.

Cinq minutes après ce panneau de signalisation, on arrive à une bifurcation. Le refuge est sur la gauche, Asco et Spasimata à droite.

Au-delà des bouleaux et des pins, belle vue sur les plaines luxuriantes beaucoup plus bas, encadrées par des parois presque verticales.

Le refuge de Carrozzu (1 270 m - 2 h 30).occupe un site extraordinaire, sur un petit replat entouré sur trois côtés par des parois rocheuses. Au nord de la combe, la Punta Innominata (1 986 m.), au sud, la Punta di Spasimata (1 826 m). Sur le quatrième côté, à l‘ouest, une terrasse domine la vallée.

A partir du refuge, continuer sur le GR20 pour descendre jusqu‘à la Spasimata et admirer sa célèbre passerelle (environ 30 minutes de marche). Un passage difficile est assuré par des chaînes. Il vous faudra avancer tout doucement pour traverser une paroi rocheuse très raide, pas très rassurante si vous n‘avez pas le pied sûr ou si vous souffrez de vertige. Faites très attention, ce sentier est extrêmement dangereux s‘il est mouillé.

La passerelle de Spasimata enjambe la rivière juste en contrebas. Une cascade tombe dans le magnifique trou d‘eau au-dessous.
Une corde métallique vous aide à descendre la dernière dénivellation jusqu‘à la passerelle. Une fois celle-ci traversée, vous pourrez toujours vous aventurer un peu plus loin, le long du GR20, mais sachez que le chemin devient très ardu. Les pique-niques à côté du trou d‘eau sont très populaires. Vu de n‘importe quel angle, le paysage de montagne est fabuleux.

Le GR 20 continue, vers le sud, en direction de la Muvrella, du Col Perdu, du Cirque de la Solitude, et, plus loin, vers la haute vallée de I‘Asco.

Le retour de la balade se fait par le même itinéraire.


Pour zoomer/dézoomer, cliquer sur l'image
Image
Une première passerelle...
Image
Image
Le Paglia Orba, face nord
Le refuge de Carrozzu
Image
On continue ?
Image
Un pas, une planche...
Image
La passerelle de Spasimata

Pour voir le diaporama, suivre ce lien

A Muvrella (par Carrozzu)

Le sommet d‘A Muvrella peut être compté parmi les plus belles vues panoramiques de l‘île. La randonnée de 10 heures nécessite cependant un pied sûr et une bonne condition physique. Pour cette raison, les randonneurs en moins bonne condition physique et non expérimentés s‘arrêteront au lac. Durée : 10 h AR pour A Muvrella (passerelle - lac de Muvrella 1 h15, lac de Muvrella - A Muvrella 1h 30, descente de A Muvrella 4h, refuge de Carrozzu 1h 45. )
Dénivelée :1 612 m.
Difficulté : Montée vers le sommet d‘A Muvrella difficile. Nécessite de l‘endurance et un pied sûr (passages d‘escalade).
Il est conseillé de passer la nuit au refuge de Carrozzu.

Poursuivre sur le GR 20 au-delà de la passerelle de Spasimata. Le sentier empierré monte d‘abord d‘une façon abrupte et conduit rapidement vers le minuscule lac de Muvrella en passant par des endroits rocailleux, légèrement exposés et qui longent la plupart du temps la crête d‘une chaîne de rochers. On continue à suivre l‘indication en blanc et rouge qui conduit vers une brèche avec deux aiguilles caractéristiques en forme d‘oreilles de lapin, puis vers la brèche de Stagnu, 1 985 m. Un sentier balisé en jaune avec cairns bifurque vers la gauche et monte vers le sommet (escalade facile (+) de A Muvrella, 2 148 m (5h55 à partir de Bonifatu). Il serait également possible de monter vers le sommet en partant à gauche du chemin du lac de A Muvrella et de la "brèche en oreilles de lapin" (mal indiqué, raccourci de 30 min).

Pour voir la galerie photo, suivre ce lien

separateur

Haut de page   Accueil     Page précédente  En savoir plus   Mentions légales

Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.0 Strict