banniere

Pè i chjassi...
Itinéraires de randonnées en Corse

Ascu

Dernière mise à jour : 03/10/2016

Vous êtes ici : Corse / Randonnées

Sommaire

Cascade de Murcelle
A Muvrella (par Ascu)
Cirque de Trimbulaccia
Capu di a Muvraghja
Bocca Tumaginesca
Castifao



A Muvrella par le Haut-Asco

A Muvrella n'est pas, comme la Paglia Orba, une montagne spécialement remarquable. Elle est assez difficile à identifier de loin. Ce n'est en fait qu'un point haut de l'arête de partage des eaux. Mais ce sommet constitue un belvédère magnifique. Bien qu'assez raide, la montée vers Bocca di Stagnu ne présente aucune difficulté (du moins par temps sec) . Ce col sépare la vallée de l'Asco du secteur de Bonifatu.

Départ du parking de Haut-Asco, à plus de 1400 mètres d'altitude. On passe devant le chalet-refuge pour prendre à droite vers l'ouest. On traverse une piste avant de suivre à droite, les marques rouges et blanches. La pente est dès le début très raide. Le sentier monte en direction ouest-nord-ouest sur une croupe boisée puis s'élève sous une barre rocheuse (45 min). Après avoir traversé un thalweg vers la droite, on monte à nouveau le long d'une autre barre bordant la rive gauche du vallon. La pente s'atténue un peu en approchant de la crête. On atteint, après un bosquet d'aulnes, a bocca di Stagnu (1 985 m - 2h depuis Ascu).

A Bocca di Stagnu, quitter le GR20 et descendre à droite, légèrement sur le versant ouest, pour emprunter grosso-modo la ligne de crête qui s'élance vers le nord sur des banquettes rocheuses raides mais faciles. Là encore, aucune difficulté, tout juste quelques petits éperons rocheux à gravir en louvoyant pour arriver au sommet (2 148 m, 3 h environ du Haut-Ascu).

Beau panorama sur toute la partie Nord Ouest de la Corse, la pointe de la Revellata, Calvi et sa citadelle. On aperçoit également la vallée sauvage de Spasimata, le massif de Bonifatu. Vers le Sud, tout le massif du Cinto, du Verdatu au Tafunatu. Une belle ligne de crête assez rectiligne s'étire en direction de la Paglia Orba. A partir du col Perdu (l'endroit où la trace du GR20 disparaît pour plonger dans le cirque de la Solitude), une autre ligne de crête encore plus haute démarre par Punta Minuta en menant vers l'Est à Monte Cinto.

La galerie photo de cette randonnée est disponible en cliquant sur ce lien, ou, si l'on préfère le format "Porta", sur celui-ci.

 

 

Cirque de Trimbulaccia (ou Trimbulacciu)

Durée : 5 h AR
Carte Corte Monte Cinto pli B-2-3
Difficulté : *
Intérêt : ***
Dénivelé : 600 à 700 m

Du refuge du Haut Asco, suivre le marquage rouge du sentier du Monte Cintu qui se dirige en légère descente à flanc de moraine vers le sud. Il passe près d'une source puis traverse un torrent (traversée un peu difficile selon la saison). Il reprend un peu d'altitude en se rapprochant (en rive gauche) du torrent de Tighjetu et passe le long de gros cairns et d'une stèle commémorative. Le sentier du Cintu traverse le torrent par une passerelle. Quitter ce sentier et prendre à droite pour rester en rive gauche sur un sentier peu marqué mais cairné. Un passage sur des rochers jaunes peut s'avérer un peu difficile (surtout au retour) par temps humide.

Après avoir contourné par la droite un mamelon rocheux coté 1693 sur IGN, on pénètre dans le cirque de Trimbulaccia, fermé par le Capu Larghia. Même en fin de saison, un névé plus ou moins important tapisse la partie proche des ressauts.

On peut s'arrêter là ou bien continuer à monter pour découvrir, derrière une barre rocheuse, deux petits lacs. En montant jusqu’à la confluence des deux couloirs vers 2150 m dans un décor impressionnant encadré par les murailles de la Punta Minuta et du Capu Larghja. Celui de gauche conduit à Bocca Pampanosa (2 380m) avec un névé dangereux à franchir, celui de droite à Bocca Rossa (2 405m).

Du Haut-Asco à la Bocca Tumasginesca (col Perdu)

Durée : 5 h AR
Carte Corte Monte Cinto pli B-2-3
Difficulté : **
Dénivelé : 800 m

Le col Perdu ou Bocca Tumasginesca, c'est l'entrée du fameux cirque de la Solitude.
Départ de l'ancien stade de neige du Haut-Asco (1 420 m). L'itinéraire suit le GR20 en direction sud-est par une montée assez raide sur l'ancienne moraine. Après 1h15 environ le GR quitte la forêt de larici et devient de plus en plus caillouteux. Il atteint, près de l'ancien refuge détruit par un incendie, le lac d'Altore (2 050 m) dans un environnement de roches rouges. Une source se trouve en contrebas du lac. 45 minutes de montée plus tard on atteint enfin l'entrée des Cascettoni (cirque de la Solitude) à la bocca Tumasginesca (2 183 m).

Capu di a Muvraghja (2 001 m)

Durée : 4 h AR
Carte IGN 4250 OT Corte Monte Cinto pli B2
Difficulté : **
Dénivelé : 600 m
Itinéraire : D'Asco Stagnu (1 422 m), suivre le GR20 vers le sud le long de l'ancienne piste de ski. Après un passage assez raide en forêt, il pénètre après 1 h environ dans un cirque au fond du vallon. Remonter en passant au pied de la Punta Stranciacone et de la Punta Missoghju. Quitter le GR20 et se diriger vers le large col (Bocca Strancacione) que l'on aperçoit sur la gauche. Gravir la pente au milieu des éboulis jusqu'au col (1987 m). Un peu avant d'atteindre la cête, le sentier oblique sur la gauche et traverse dans le versant sud jusqu'au sommet du Capu di a Muvraghja. Très belle vue sur la Paglia Orba et le Tafunatu.

Cascade de Murcelle (950 m)

Durée : 4 h AR
Carte Corte Monte Cinto pli A-B-6
Difficulté : *
Intérêt : **
Dénivelé : 600 m

Partir du pont génois d'Asco. Suivre le sentier qui bascule très vite dans la vallée du torrent de Pinara. On s'élève progressivement en longeant la rive. Après un passage à découvert on trouve la source de Misaidi. Le sentier pénètre dans une forêt clairsemée. Il franchit le torrent et atteint les bergeries de Murcelle et la cascade. Sous celle-ci, belle grotte.

On peut continuer jusqu'au col de Serra Piana (1 846 m) par un petit sentier se faufilant dans des buissons d'aulnes.

murcelle

Source : Méditerranée Magazine - été 2007

Castifao

Durée : 2 h AR
Difficulté : *
Dénivelé : négligeable
Départ : D547, à côté du pont génois

Itinéraire : Le pont sur la Tartagine date du XVe siècle. Suivre le chemin qui longe la rivière. Sur la gauche, anciennes mines de cuivre aujourd'hui peuplées de chauve-souris. On arrive près d'une station de pompage sur la droite ; à gauche une construction troglodytique en ruine. De là débute la voie romaine qui mène au village (balisage orange) en montant au milieu d'arbres fruitiers. En face d'une bergerie, un paglaghju. Les arbres fruitiers cèdent la place aux chênes, puis on traverse le ruisseau de Canavaggia (fontaine). A travers le maquis, on atteint E Piazze puis la place du village avec l'église San Nicola (XVIIIe s.). Au bas du village, on aperçoit le lavoir, une maison forte et la tour de Paganosa.

On peut continuer à descendre jusqu'au couvent de San Francescu di Caccia. De là, on peut reprendre la route D247 jusqu'au point de départ, ou bien reprendre l'itinéraire dans l'autre sens.

separateur

Haut de page   Accueil     Page précédente  En savoir plus   Mentions légales

Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.0 Strict