banniere

Pè i chjassi...
Itinéraires de randonnées en Corse

Informations

Dernière mise à jour : 30/11/2016

Vous êtes ici : Corse / Randonnées / Infos

30 novembre 2016

Sur le plateau de Cuscione, des touristes, des bergers et un projet de réserve naturelle

A la croisée du Taravu et de l'Alta Rocca, le plateau du Cuscione s’étend sur
11 000 hectares classés Natura 2000. Les élus locaux tentent d’y concilier pastoralisme, tourisme et environnement. Une réserve naturelle est en projet. 

  • Par France 3 Corse ViaStella
  • Publié le 30/11/2016 à 17:52, mis à jour le 30/11/2016 à 17:58

Intervenants : Maryline Pettinato, promeneuse porto-vecchiaise // Jean-Paul Rocca-Serra, Maire de Serra-di-Scopamene // Paul Grimaldi, président du GIRTEC // Jean-Paul Rocca-Serra, maire de Serra-di-Scopamene  -  Giuliani Marie-France, Guespin Thierry

Randonneurs et bétail

Sur le plateau du Cuscione, du bétail par centaines de têtes, transhume en été.

Le site, à 1500 mètres d'altitude, est aussi de plus en plus prisé par les touristes et les randonneurs. 23 000 décomptés en juillet et août.

Et même si l’on trouve sur le site des plantes menacées comme l'ancolie et l'aconit, la hausse de la fréquentation touristique ne semble pas avoir conduit à leur disparition.

Attirer les touristes

Dans les années 1980, on pratiquait des courses de ski de fond sur le plateau du Cuscione. L’agent du parc et maire de Serra-di-Scopamène, Jean-Paul Rocca-Serra espère faire revenir cette activité hivernale. Selon lui, l'impact sur les  pelouses serait limité et aucun investissement lourd ne semble nécessaire : « Ce serait à la fois créateur d’emploi et un moyen de redynamiser nos villages qui sont tout proches d’ici. »

A condition que soit enfin résolues les difficultés d'accès. Les 11 km de route pour rejoindre le plateau sont en mauvais état. Pour engager des travaux, il faut d'abord régulariser la route : ouverte en 1969, avec un simple accord oral des propriétaires, elle n'a jamais été cadastrée. Le GIRTEC (Groupement d'Intérêt public pour la Reconstitution des actes de propriété en Corse) y travaille depuis trois ans. Une grande partie des 107 propriétaires a été identifiée, certains ont accepté de céder gratuitement le passage de la voie. Mais il reste encore beaucoup à faire.

Au bout de la route, le refuge de Bocca Nera n'a encore jamais hébergé de public. Il a pourtant été entièrement restauré il y a trois ans, pour plus de deux millions d'euros. Les communes avoisinantes espèrent une ouverture en été 2017.

Préserver l'environnement

Un jour, le massif du Cuscione sera plus à même d'accueillir les touristes.

En attendant, c'est un sanctuaire naturel. Et sa vocation pastorale réclame un entretien réglementé.

Pour garder le site et le gérer au mieux, les élus locaux espèrent que la CTC va classer en réserve naturelle cet espace sensible.

28 octobre 2015

reserve


25 août 2015

Augmentation des accidents sur le massif de Bonifatu

figarella
Les trous d'eau, i pozzi, de la Figarella en forêt de Bonifatu sont toujours très fréquentés.
La Figarella est une source d'eau potable essentielle à la survie de toute la Balagne.

Jean Leibenguth, le responsable de l'unité territoriale Calvi-Bastia à l'office national des forêts, tire la sonnette d'alarme : "Le nombre des accidents, d'interventions des secours et des évacuations par hélicoptère sur le massif a doublé cette année.

"Chutes dans les rochers, glissades, malaises... Nous avons assisté les pompiers quasiment une fois par jour, voire plus, depuis le début du mois de juillet."

Si le phénomène n'était pas évoqué l'année dernière, il est sérieusement pris en compte aujourd'hui d'autant qu'il vient s'ajouter à un nouveau problème : la recrudescence des activités sportives sauvages.

Cette augmentation des accidents est-elle exceptionnelle ? "Espérons-le", explique Jean Leibenguth. Selon lui, "la canicule et la fatigue, associées à une grande méconnaissance du milieu" sont en cause dans la plupart des cas.

Il rappelle : "La rivière est un milieu dangereux, les gens l'oublient trop facilement."

sentiers
Trop de marcheurs empruntent les sentiers de randonnée sans équipements adaptés. Les risques de chute s'en trouvent multipliés.

"Une tyrolienne au-dessus du torrent"

Environ 500 à 1 000 véhicules empruntent chaque jour la route qui conduit à la forêt de Bonifatu. Motos, bus, voitures : les agents de l'ONF ont en charge le parking et l'accueil des personnes qui arrivent en forêt, mais ils s'occupent également de l'information, de la diffusion des consignes de sécurité et de la surveillance du massif...

Une mission qui se complique parfois pour les quatre agents, devant certains comportements. "En juillet et en août, nous avons souvent affaire à des marcheurs occasionnels et des familles. Ils ne sont pas habitués à nos dénivelés. On jette un oeil sur les chaussures mais on ne peut pas ouvrir le sac des gens pour contrôler leurs équipements", explique Thomas Idoux.

Autre phénomène récurrent : l'occupation anarchique de certains sites, qui ne cesse de croître, et un développement des activités sportives non contrôlées : "Certains guides étrangers n'hésitent plus à installer des murs d'escalade sauvages ou proposer du canyoning dans le torrent" regrettent les agents.

En juillet, d'autres ont même "installé une tyrolienne et faisaient glisser un groupe d'enfants au-dessus de la rivière et des rochers..."

Ces activités ne sont ni répertoriées, ni sécurisées.

La prise de risque est énorme dans un massif difficilement accessible.

Jean Leibenguth dresse un bilan mitigé de cette saison estivale. "Par rapport à 2014, la fréquentation du massif est stable. Mais cette augmentation des accidents est à prendre en compte."


28 juillet 2015

Ils ont traversé le GR 20 en cinq jours seulement

gr20
Document Corse Matin

On le sait, le sentier emblématique de grande randonnée est considéré comme l'un des plus difficiles d'Europe, sinon le plus difficile, comptant 16 étapes réalisables en 16 jours sur une distance de 180 kilomètres, qui traverse le territoire insulaire en affichant un dénivelé positif de plus de 17 000 mètres et tout autant en dénivelé négatif.

C'est durant la première semaine d'août en empruntant l'itinéraire Nord-Sud le plus ardu, que Stéphanie Brouwers et Vincent Souilah se sont lancés à l'assaut du réputé marquage rouge et blanc, seulement un mois après avoir gravi le sommet du Mont-Blanc.

Ce périple est remarquable du fait qu'ils ont réalisé cette performance en seulement cinq jours enchaînant jusqu'à trois étapes par jour.

En autonomie complète, équipés de sacs à dos légers et d'une tente pour couchage, ils ont arpenté les 180 kilomètres de sentiers qui relient Calenzana à Conca. Ils ont évolué dans ces chemins de haute altitude, marchant jusqu'à 15 heures par jour à travers sentiers, passerelles, pierriers, barres rocheuses pour certaines équipées de câbles, de chaînes et d'échelles. Le beau temps présent tout au long de cette aventure a permis de rendre l'objectif réalisable.

C'est fatigués et avec de belles douleurs dans les jambes et les pieds qu'ils sont arrivés à destination. À l'arrivée, de nombreux Corses leur ont témoigné du respect pour leur performance et exprimé leurs félicitations. C'était bien mérité. J.-M.R.

Source : Corse Matin 19/08/2015

15/08/2015

GR20 : le cadavre d'un septième randonneur retrouvé

Le corps d'une septième victime de l'accident de montagne survenu le 10 juin en Haute-Corse, sur le chemin de grande randonnée 20 (GR20), a été trouvé samedi au niveau du «cirque de la Solitude», sur la commune d'Asco, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) a découvert en matinée le corps du randonneur, qui est probablement celui du dernier disparu dans l'accident, a-t-on précisé.

Un bilan a priori définitif

Le cadavre a été ensuite héliporté à la morgue de l'hôpital de Bastia, où des analyses doivent être effectuées pour identifier la victime.

Le bilan de l'accident, le plus grave survenu en Corse depuis une trentaine d'années en matière de randonnée, s'élève désormais à sept morts. Ces sept personnes - des Français et un Belge - ont péri le 10 juin sur le GR20, à la suite d'un glissement de terrain provoqué par un violent orage.

Un sixième corps «dans un état de grande décomposition» avait été retrouvé le 28 juillet, avait alors annoncé Nicolas Bessone, procureur de la République à Bastia. Les recherches avaient été suspendues en attendant la fonte des dernières neiges.

Les recherches plusieurs fois interrompues

Les corps de trois Français et un Belge avaient été retrouvés peu après l'accident, lors d'importantes opérations de recherche menées par le PGHM et du Groupe montagne des sapeurs-pompiers de Haute-Corse (GMSP/2B). Une semaine plus tard, le 18 juin, un cinquième corps, celui d'un homme originaire de la région parisienne, avait été découvert. Cet homme âgé de 62 ans circulait seul sur le chemin de grande randonnée et n'avait pas été porté disparu immédiatement après l'accident.

 

28 juillet 2015

I Cascittoni rendent leur 6e victime

Une 6e victime a été retrouvée ce matin peu après 8h par les hommes du PGHM dans les Cascittoni. Ils s’étaient rendus sur site pour suivre la fonte du névé au fond du cirque de la solitude, et c’est là qu’ils ont découvert la 6e victime.

cascittoni

Son corps, quasiment entier, a été récupéré par les gendarmes de haute montagne qui ont été hélitreuillés sur site, puis remis aux techniciens de l'identification criminelle pour être identifié formellement.

Désormais une seule victime du drame d’Asco, qui s'est joué le 10 juin dernier, manquerait encore à l’appel.

27 juillet 2015

Interdictions

Conséquence sans doute de la sécheresse et de l'incendie de ce week-end dans la vallée du Reginu en Balagne, la préfecture de Haute-Corse a décidé la fermeture de plusieurs forêts et massifs. Depuis ce lundi 06h00 jusqu'au mercredi 29 juillet 2015 à 06h00, la circulation des personnes, la circulation et le stationnement des véhicules, sont interdits sur les sentiers et pistes non revêtus, situés à l'intérieur des espaces sensibles que sont le Territoire des Agriate, le Massif du Fangu et la Forêt de Bonifatu.

GR20

Mauvaise nouvelle pour les fous d' E Cascettoni (Cirque de la solitude). E effet, ce passage si populaire des adeptes du GR20 ne sera probablement pas réouvert cet été. Il faudra utiliser la nouvelle variante qui, soit dit en passant, est au moins aussi difficile avec un passage à 2 600 mètres et un temps de parcours bien plus long. Ce passage à cette altitude sera le point culminant du GR 20 en attendant que le cirque soit de nouveau praticable. Il reste deux corps qui n'ont toujours pas été retrouvés.

Source : "GR20, la Corse au coeur".

Dossier: découverte de la Corse, balade dans l'arrière-pays de Balagne

Source : Via Stella, 27 juin 2015

Michèle Mignot

L'hiver dernier, 250 kilomètres de sentiers de randonnées ont été réaménagés autour des villages de la micro-région. L'idée, c'est d'amener les touristes à découvrir les paysages mais aussi les artisans, commerçants et agriculteurs installés loin du littoral.

Découvrir la Corse à pied, c'est une aventure qu'aiment vivre de nombreux touristes. Le syndicat mixte du pays de Balagne a décidé de réaménager pas moins de 250 km de sentiers de randonnée. Ce sont souvent d'anciennes routes de transhumance.

Ces sentiers relient des villages à d'autres, et c'est l'occasion pour des commerçants, des artisans et des agriculteurs de faire connaître leurs produits. C'est du tourisme patrimonial.

Offre touristique

Offre touristique de pleine nature, la randonnée est un enjeu économique. Il représente une vraie attractivité touristique et permet l'étalement de la fréquentation en avant et après saison. Les trois communautés de communes de Balagne ont choisi d’exercer la compétence relative à la création et gestion des sentiers de randonnée.

Lire en intégralité le schéma territorial de randonnée du pays de Balagne ici même.

Une variante sur le GR 20 pour contourner le Cirque de la Solitude



Le cirque de la Solitude - Gr20
Le cirque de la Solitude - Gr20

Aprés le drame qui s'est déroulé il y a quelques jours sur le GR20, le célèbre circuit de randonnée corse doit maintenant s'organiser pour faire face a des contingences plus pratiques.
En effet, les randonneurs continuent d'affluer sur la région pour découvrir les différents types de randonnées en Corse, et parmi eux, un grand nombre devront passer dans la zone tristement célèbre du Cirque de la Solitude.
Mais comme cela est compréhensible, cette étape du GR 20 est totalement fermée aux randonneurs.
Tout d'abord pour permettre aux secouristes de travailler en toute sécurité aux pieds de la zone de passage du Gr20. Il faut évidement respecter leur travail et ne pas rajouter du danger (éboulement, curiosité, sur-fréquentation...) à une recherche macabre.
Mais aussi, parce qu'il faut avoir l'absolu certitude que le terrain est hors de danger d'un point de vue physique. C'est le travail actuel d'une équipe de géologues et spécialistes de la montagne, en charge d'analyser les zones à risques, sonder les parties instables et vérifier l'accessibilité pour les prochaines semaines et réparer les aides (mains courantes, chaines, balises...) détériorées lors de l'éboulement. 
D'ici là, bien évidement, le Cirque de la Solitude est totalement fermé et interdit à la randonnée !

c'est pour cela que les agent du Parc Naturel Regional de la Corse (PNRC) ont mis en place depuis quelques jours un itinéraire bis aussi appelé dans le jargon montagnard "une variante". Elle vient compléter l'offre de navette par la route permettant d'éviter l'étape du Gr20 passant par le Cirque de la Solitude.
Voici donc les 2 solutions qui s'offrent à vous pour contourner la zone des Cascettoni :


1ere solution : les navettes Asco - Calasima

Que vous fassiez le Gr20 dans le sens Nord Sud ou Sud Nord, il vous faudra donc éviter l'étape entre Ascu Stagnu et le refuge de Tighjettu. Pour cela le PNRC a mis en place depuis quelques jours un service de navettes (payantes) permettant de relier la vallée d'Asco ( au niveau de l'hôtel du Chalet) et Calasima pour rejoindre ensuite le refuge de Tighjettu.
Deux rotations par jour dans les deux sens sont actuellement en place, pour la somme de 35 € par personne. 
Plus d'infos sur le site du PNRC



2 eme solution : La variante ou itinéraire Bis

Mais depuis quelques jours, une nouvelle solution a été mise en place, et semble devenir même une proposition pérenne.
Il s'agit de proposer aux amoureux de la randonnée sur le Gr20 Corse une solution balisée afin de ne pas cesser leur périple sportif.
On parle alors d'itinéraire bis ou plutot de "variante" comme le GR20 en connait déjà sur un certain nombre d'étapes.

La solution choisie est donc de passer sous le Cinto (2706 m, point culminant de l'île) via A Bocca Crucetta et la Pointe des Eboulis.
Moins vertical que le Cirque de la Solitude, cet itinéraire est néanmoins plus long et parfois encore un peu "aérien" ce qui demande la mise en place par les agents du parc d'éléments de sécurité comme des chaînes pour sécuriser certains passages.
De plus, ce nouvel itinéraire va nécessiter de passer en altitude élevée (2600m) et donc augmente le dénivelé de la journée.
Celle ci devient donc une étape longue et éprouvante (prévoir presque 10 heures !) qu'il faudra absolument commencer encore plus tôt, afin de ne prendre aucun risque avec la météo ou la nuit.
Il sera balisé de Jaune, comme toutes les variantes, et fera l'objet très prochainement d'un sujet spécifique pour mieux vous expliquer cette nouvelle étape.



Descente GR 20 - Cirque de la Solitude
Descente GR 20 - Cirque de la Solitude
Source : Couleur Corse

Interdiction provisoire

Suite au dramatique accident survenu le 10 juin sur le GR20 au lieu-dit "Cirque de la Solitude",
l'itinéraire principal du GR20 et sa variante par l'Altore seront fermés
 et STRICTEMENT INTERDITS D'ACCES
 pendant plusieurs jours
entre le refuge de TIGHJETTU et le refuge d'ASCU STAGNU.

Des navettes ASCU STAGNU-CALASIMA / CALASIMA-ASCU STAGNU
sont d'ores et déjà mises en place afin d'acheminer
les randonneurs désireux de poursuivre leur randonnée.

Départ Calasima : 11h et 16h
Départ Ascu Stagnu : 9h et 14h30
35€ par personne

 

Le drame du GR20


La montagne Corse vient d'être touchée par un drame humain rare et impitoyable.


Le drame du GR20

Aujourd'hui mercredi 10 juin 2015, dans le Cirque de la Solitude (*), un groupe de randonneurs qui parcourait le GR20 semble avoir été surpris par un brusque changement de météo.

Un très fort orage a éclaté dans la zone du Massif d'Asco provoquant un glissement de terrain fatal aux randonneurs présents sur le terrain à ce moment là.
A cette heure, malheureusement, trois personnes sont décédées et trois sont blessées, plus ou moins gravement.


(*) Rappelons que le vrai nom de ce lieu est "I Cascittoni".



passerelle

Guillaume Peretti s’empare du record du GR20

Guillaume Peretti s'empare du record du GR20.

Cette semaine, Guillaume Peretti s’est emparé du record du GR20 sur l’île de beauté, un exploit !

Le GR20 est le sentier principal qui traverse la Corse du Nord au Sud. Il mesure 180 kilomètres pour 14 500 mètres de dénivelé positif. Il y a quelques années, l’ultraterrestre, Kilian Jornet, s’était emparé du record du GR20 en signant un temps exceptionnel de 32h54. Ce temps paraissait alors imbattable. Julien Chorrier a bien tenté de s’emparer de ce record du GR20 mais il s’est brisé les dents sur une montagne Corse soumise aux orages.

Cette semaine, Guillaume Peretti, traileur corse de 28 ans a réalisé l’impensable, il a rendu le record du GR20 à la Corse en un temps de 32 heures. Il avoue avoir particulièrement souffert jusqu’au 17e kilomètre avant l’arrivée. Il a rejoint le dernier point de contrôle en pleurs, sentant pour la première fois que le record était à portée de mains. A l’arrivée Guillaume Peretti s’effondrera dans les bras des siens.

La vidéo :

Dumè Flori n'est plus

Nous venons d'apprendre avec beaucoup de tristesse la disparition, survenue le 16 décembre, de notre ami Dumè Flori, gardien du refuge de Puscaghja mais surtout militant enragé du chemin de Caprunale qu'il voulait voir réhabilité. Il n'aura pas vu l'aboutissement de son rêve. Maintenant, qui va reprendre cette idée pour que perdure l'esprit de Dumè ?

toru

patrirando

Randonner, oui, mais en sécurité !

orages

 

separateur

Haut de page   Accueil     Page précédente  En savoir plus   Mentions légales

Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.0 Strict