Viaghji / Voyages

Écosse

Dernière mise à jour : 19/08/2019

Vous êtes ici : Voyages / Écosse

Découverte de l’Écosse : Glasgow, Edimbourg et les Highlands

(8 au 15 mai 2019)

Mercredi : arrivée à Glasgow

Nous arrivons à Roissy-Charles-de-Gaulle sous une pluie diluvienne. Ça promet !
Nous arrivons à Glasgow à 14h30 (heure locale, 1 h plus tôt qu’à Paris). Notre hôtel est situé en plein centre de Glasgow, près de George Square. Après avoir posé nos bagages nous partons à la découverte du quartier sous une pluie fine. Dîner à l’hôtel : fish and chips copieux et dessert très sucré.

Jeudi : Glasgow

Glasgow est la ville la plus grande et la plus peuplée d’Écosse et la troisième ville du Royaume-Uni.
Ancienne cité industrielle aujourd’hui reconvertie en ville culturelle, touristique et commerciale, Glasgow est aussi devenue ces dernières années une destination branchée bouillonnante de vie.
Glasgow était une ville prospère au 18ème siècle grâce au commerce du tabac, du coton puis du sucre. L’aménagement de la Clyde permettait aux voiliers du monde entier de venir commercer avec Glasgow.
La ville a ensuite connu la révolution industrielle au 19ème siècle en accueillant les constructions navales et l’industrie lourde. Devenue la 2ème ville de l’Empire britannique, Glasgow a connu un développement architectural majeur durant l’époque victorienne.
Après la seconde guerre mondiale, durant laquelle elle a été fortement endommagée par les bombardements allemands, Glasgow a vu ses industries décliner jusqu’aux années Thatcher. Mais la ville a connu une renaissance en se reconvertissant vers l’art et la culture ...
La reconversion réussira à Glasgow puisqu’elle sera élue Ville Européenne de la Culture en 1990 puis élue Ville Britannique de l’Architecture et du Design en 1999.

Au cœur du centre ville se trouve George Square, grande place entourée d’imposants bâtiments du 19ème siècle. Sur la place, plusieurs statues ; la reine Victoria jeune, le prince Albert, Walter Scott, George Watt...
Depuis George Square on ne peut manquer le slogan « People Make Glasgow » sur un immeuble assez hideux choisi pour promouvoir la ville de Glasgow dans le monde.
Le centre de Glasgow est monumental mais par endroits défiguré par l’architecture des années 1970.

people  

Nous partons pour une visite de Glasgow en car.
Nous découvrons notamment le Clyde Auditorium réalisé par l’architecte britannique Norman Foster. Surnommé "le tatou" en raison de sa forme, il fait un peu penser à l’opéra de Sydney. Juste à côté, le SSO Hydro, surnommée "l’huître" ou "la soucoupe volante", une salle de concert de 13 000 places réalisée aussi par Norman Foster.

people   people  
Le Clyde Auditorium et le SSO Hydro

Un arrêt à Kelvingrove (nous y reviendrons dans l’après-midi), puis à l’Université, de style néogothique, qui évoque le Poudlard d’Harry Potter.

people   people   people  
L'Université

Un autre arrêt à la Cathédrale Saint-Mungo que nous visiterons également dans l’après-midi, puis au People’s Palace avec en face la Doulton Fountain représentant la reine Victoria et les colonies britanniques.

people   people   people  
People's Palace et la Doulton Fountain

Enfin nous terminons le tour de ville avec le Glasgow City Chamber (hôtel de ville) au style Renaissance italienne, qui montre l’opulence de la bourgeoisie locale au XIXe siècle.

people   people   people  
Glasgow City Chamber

Après le déjeuner (un délicieux ragoût de mouton) pris dans le centre, nous retournons donc à pied à la Cathédrale Saint Mungo, le monument religieux le plus important de l’Écosse du XIIIe siècle. Une belle esplanade arborée donne accès à la cathédrale. Nous montons ensuite au Glasgow Necropolis, cimetière qui s’étend sur une colline verdoyante de 15 hectares et offre de jolis points de vue sur la ville en contrebas, la vallée de la Clyde et la campagne environnante. C’est de là que la vue sur la cathédrale est la meilleure.

people   people   people  
Cathédrale Saint Mungo
people   people   people  
Glasgow Necropolis

Nous visitons ensuite Provand’s Lordship, le plus vieux bâtiment de la ville (1471).

people   people   people  
Provand's Lordship

Puis nous nous rendons à l’imposant édifice abritant le Kelvingrove Art Gallery and Museum. Un vaste hall d’entrée surmonté de grandes orgues donne accès à un musée très hétéroclite : une section égyptienne côtoie des animaux empaillés, une grande section consacrée à la peinture écossaise, un magnifique Christ de St Jean de la Croix de Dalí, des sculptures, des peintres hollandais et français... Un très beau musée.

people   people   people
Norah Neilson Gray : A Belgian Refugee
FCB Cadell : A Lady in Black
Salvador Dali : Christ de St Jean de la Croix
people   people   people
A droite : James Hamilton : Massacre of Glen Coe
people   people   people
Centre : George Henry & EA Hornel : The Druids - Bringing in the Mistletoe
Droite : William Ke,nnedy : The Deserter

Nous revenons au centre-ville que nous visitons à pied. Devant le bâtiment de style palladien qui abrite la Gallery of Modern Art (GoMA), la statue équestre de Wellington est perpétuellement coiffée d’un cône de signalisation.

people   people   people  

Nous empruntons Buchanan Street, principale artère commerçante de Glasgow et montons à The Lighthouse. Ce bâtiment est en fait l’ancien siège du Glasgow Herald et est consacré au travail de Charles Rennie Mackintosh. Du haut de la tour qui lui a donné son nom, belle vue sur la ville.

people   people   people  

Vendredi : Glasgow / Edimbourg

Départ pour Edimbourg. Le temps est très agréable, et d’après la météo il ne fera que s’améliorer.
Sur le Royal Mile (nom populaire désignant l'artère principale de la vieille ville dont la longueur est équivalente à un mile écossais), visite de la Cathédrale Saint Giles puis montée au Château d’Edimbourg qui surplombe la ville du haut de son éperon rocheux, reste d’un ancien volcan. Le site est plus intéressant que les ruines très (trop) fréquentées.

people   people   people  

Après le repas (le fameux haggis, qui se révèle très bon), petite promenade sur le Roayl Mile très fréquenté. Des joueurs de cornemuse en costume, des oiseleurs, des bateleurs font l'animation.

people

people   people   people  

Puis nous nous rendons à l’autre extrémité du Royal Mile pour la visite du Palais d’Holyroodhouse, toujours habité par la reine Elisabeth II lors de ses déplacements. Plutôt sombre mais le jardin est magnifique, de même que les ruines de l’abbaye, et le site, dominé par des montagnes couvertes d’ajoncs, est superbe. Juste en face (provocation vis-à-vis du « pays ami » anglais ?), l’immeuble moderne du Parlement écossais. Dès l’origine, le bâtiment et sa construction ont été très controversés (choix de l'emplacement, de l'architecte, de la conception, de l'entreprise). L’ouverture s'est faite en 2004 avec trois ans de retard et un coût final bien supérieur aux estimations de départ.

people   people   people

people   people   people  

Nous ne dormons pas à Edimbourg mais près de Kincardine. Au passage, arrêt dans le village de South Queensferry pour découvrir le spectaculaire Forth Rail Bridge. Construit en 1890 et long de 2,5 km, il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. On peut le voir dans « Les 39 marches » d’Alfred Hitchcock. Un peu plus loin, le Forth Road Bridge et le récent Queensferry Crossing.

people   people   people  

Samedi : Kincardine / Aviemore

Départ pour Aviemore, en traversant la région de Perth. Arrêt à Dunkeld. Dans un joli parc, la cathédrale en bord d’une rivière abrite le gisant d’Alexander Stewart dit "le Loup de Badenoch".

people   people   people  

Visite du Blair Castle, résidence du clan des Murray d’Atholl depuis le XIIIe siècle. Au fil du temps, la forteresse du Moyen Âge s’est transformée en un élégant manoir de l’époque Georgienne. (Bonne) pause déjeuner à la cafeteria du château.

people   people   people  

Visite de la distillerie de Blair Atholl. Nous découvrons la fabrication du whisky avant une dégustation.
Un peu plus loin, arrêt pour admirer Queen’s View, qui offre une vue superbe sur le loch Tummel, dominé par le sommet conique du Schiehallion.

people   people   people  

Nous poursuivons vers Aviemore. Dîner et nuit à l’hôtel.

Dimanche : Aviemore / Inverness

Après le petit-déjeuner, départ vers Inverness pour une découverte de la région des Highlands.
Arrêt à Elgin, petite cité abritant les ruines de ce qui fut probablement la plus belle cathédrale d’Écosse au 13e siècle. La ville et la cathédrale subirent en 1390 les destructions perpétrées par Alexander Stewart.

people   people   people  

Après le déjeuner nous partons pour Cawdor pour une visite des salons superbement meublés du Château de Cawdor. Ce petit château rendu célèbre par Shakespeare s’organise autour d’un donjon construit autour d’un arbre sacré, auquel ont été adjointes des ailes aux XVIIe et XVIIIe siècles. Nous visitons ensuite ses trois magnifiques jardins, et admirons notamment un immense sequoia.

people   people   people  

Nous arrivons à Inverness relativement tôt, ce qui nous permet de faire une promenade le long de la rivière.

people   people   people  

Après le dîner, nous allons dans un pub. Typique !

Lundi : Inverness / Kyle of Lochalsh

Départ à la découverte des paysages du Loch Ness. Quelques nuages puis le soleil domine.
Le Great Glen coupe les Highlands en deux, entre Inverness au nord-est et Fort William au sud-ouest. La faille est semée de lochs étroits : le plus long est le loch Ness (35 km sur 2) prolongé par les lochs Oich, Lochy et Linnhe. Le canal Calédonien relie les plans d’eau aux deux mers.
Le loch Ness est plus profond que la mer du Nord (jusqu’à 230 m). Arrêt à Drumnadrochit au Centre d’exhibition du Loch Ness. En 7 projections audiovisuelles, tout est dit sur le fameux monstre. Bof !

people   people   people  

Nouvel arrêt pour la visite des ruines du Château d’Urquhart. Le château, détruit lors des guerres jacobites, occupe un promontoire rocheux au-dessus du loch Ness. Depuis les terrasses, belles vues sur le loch.

people   people   people  

Fort Augustus est une petite ville remarquable pour ses 5 écluses qui relient le loch Lochy au loch Ness par un « escalier d’écluses ». Nous longeons le canal jusqu’à The Boathouse, où nous dégustons un bon saumon dans un site très agréable.

people   people   people  


Ensuite la route longe les lochs Loyne et Cluanie en direction du château d’Eilean Donan. Construit sur un îlot, il a servi de décor au film « Highlander ». Pas de visite mais un arrêt photo prolongé.

people   people   people  

En fin de journée, installation à Kyle of Lochalsh. Dîner et nuit à l’hôtel (très bien situé mais un peu spartiate).

Mardi : Ile de Skye / Glasgow

Départ pour la visite de la partie Sud de l’île de Skye. La plus grande île des Hébrides intérieures combine montagne et paysage marins. Les Black Cullins, constituées de gabbro, entourent le loch Coruisk. De l’autre côté du glen Sligachan se dressent les cônes granitiques des Red Cullins.
Après avoir franchi le pont qui relie Kyle of Lochalsh et Kyleakin, nous montons jusqu’à Sligachan. Sur le chemin, arrêt pour admirer les vaches aux longues cornes et aux longs poils.

people   people   people   people   people   people  


Puis nous rebroussons chemin pour rejoindre Armadale. Le château néogothique d’Armadale ne se visite plus, mais ses immenses jardins sont magnifiques et son musée retrace la vie du clan Mac Donald.

people   people   people  


Déjeuner à la caféteria puis retour en Écosse continentale par une traversée en ferry.
A Mallaig, le train à vapeur d’Harry Potter est prêt à partir.

people  


Arrêt au Glenfinnan Monument, élevé en l’honneur de Bonnie Prince Charlie, pour une petite ascension jusqu’à un beau belvédère d’où l’on découvre le Loch Shiel et le Glenfinnan Viaduct. Justement, c’est l’heure du train !

people   people   people  


Après Fort William, nous longeons le loch Linnhe puis la vallée de Glencoe. Un arrêt au pied des Three Sisters, massif détaché du Bidean nam Blan constitué de neuf pics.
Nous longeons ensuite le Loch Lommond avant de rejoindre Glasgow. Diner et nuit à l’hôtel.

people   people   people  

Mercredi : Glasgow / Paris

Good-bye Scotland, mais nous reviendrons certainement !

Informations pratiques
Décalage horaire : été comme hiver, il faut soustraire une heure par rapport à la France.
Electricité : Les prises de courant, munies de trois broches et protégées de fusibles, nécessitent un adaptateur. Pensez-y !
Monnaie : La livre sterling
Désagréments : En fin de printemps et en été on peut être harcelé par des nuées de petits moucherons, les midges. Il existe des lotions sur place.
Prix : La vie est chère en Écosse. En particulier le whisky est nettement plus cher qu’en France.

 

Toutes mes photos de voyage sont visibles dans la galerie photo, celles d'Ecosse ici. 

separateur

Haut de page   Accueil     Page précédente  En savoir plus   Mentions légales

Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.0 Strict