banniere

Pè i chjassi...
Randonnées en Corse

GR® 20

Dernière mise à jour : 28/01/2018

Vous êtes ici : Corse / Randonnées/GR20

Sommaire

Le GR 20 - FRA LI MONTI

  
De Calenzana à Conca
Longueur 200 km 
16 étapes de 5h à 8 h30
Hébergements en refuge
Balisage : blanc et rouge comme l’ensemble des GR.

GR 20 – FRA LI MONTI ® : un mythe 

L’histoire récente de la montagne corse, avec l’abandon progressif de la transhumance, se confond avec celle du GR20. En Corse, nous l’appelons « Fra li Monti »  ( "A travers la Montagne Corse") parce que son cheminement épouse le relief montagneux du nord ouest de l’île au sud-est.

Nombreux sont ceux qui en rêvent … quant à ceux qui l’ont parcouru, ils s’en souviennent comme d'une aventure exceptionnelle. Longtemps le bouche à oreille a été le seul vecteur de communication, ce qui a créé petit à petit un mystère autour du GR et son mythe.

 La Grande Randonnée n°20 est un itinéraire très sportif  réservé aux randonneurs chevronnés, en très bonne condition physique et ayant une certaine pratique de la marche. 
Le caractère alpin, les dénivelés importants (positifs ou négatifs), quelques passages plus techniques (cirque de la solitude, variante de Bavella…) en font un des sentiers d’altitude les plus difficile d’Europe.  

Dans sa partie Nord en particulier, le GR20 franchit les massifs du Cintu et du Ritondu par une suite de passages rocheux qui peuvent impressionner les randonneurs : les principaux passages délicats qui ont du être réaménagés par l'installation d'équipements de sécurité (câbles) demandent une attention particulière par temps humide ou après la pluie, certaines dalles rocheuses devenant très glissantes.
De manière générale, il convient de ne pas sous estimer les dangers relatifs aux conditions météorologiques, même en période estivale : possibilité d'orages violents et imprévisibles occasionnant des crues brutales et amplitudes thermiques assez marquées. 

En raison de l’enneigement hivernal l’itinéraire n’est en général praticable que de début juin à mi-octobre. Ainsi, la rapidité des changements climatiques  avec des risques d’orages, de neige, de grêle … demande une bonne connaissance de la montagne et des précautions d’usage. 

Pensez à appeler le répondeur de météo france : 3250 ou météo montagne : 08 99 71 02 20. Suivez également les conseils des gardiens de refuges qui connaissent bien la montagne et les risques. 

 L'Hébergement:

A chaque étape des refuges de montagne, gérés par le Parc naturel régional de Corse, accueillent les randonneurs. Dans ces structures au confort sommaire vous trouverez:

Attention : il n'y pas de couvertures dans les refuges!!! Le randonneur devra se munir d'un bon sac de couchage.

 Le tarif en vigueur en 2015 : est de 14 € par nuitée et par personne si vous dormez à l'intérieur du refuge.Si  vous bivouaquez sur les aires aménagées à cet effet autour des refuges il vous en coûtera 6€ par personne et par nuitée, la location de tente de type 2 places est possible dans chaque refuge du GR20 à raison de 11€ la tente.
Attention : le camping sauvage est strictement interdit sur toute la Corse. il est obligatoire de rejoindre un refuge à chaque étape.

Les refuges ne sont gardés que du mois de juin à fin septembre, en revanche ils sont ouverts toute l'année.

Plusieurs ouvrages décrivent avec plus ou moins de précisions l’itinéraire. Il apparaît indispensable afin de préparer sa randonnée et parcourir le sentier, de disposer d’un topo guide récent. 

LE GR20 ETAPE PAR ETAPE

Etape 1 : Calinzana - Ortu di u Piobbu – 6 h 30
Etape 2 : Ortu di u Piobbu-Carrozzu- 7 h
Etape 3 : Carozzu - Ascu  Stagnu- 6h10
Etape 4 : Ascu Stagnu - Tighettu- 6 h
Etape 5 : Tighjettu - Ciottulu di i Mori- 4 h
Etape 6 : Ciottulu di i Mori – Manganu -8 h
Etape 7 : Manganu - Petra Piana- 6 h 30
Etape 8 : Petra Piana - l’Onda- 4h 50
Etape 9 : L’Onda -Vizzavona- 6 h 05
Etape 10 : Vizzavona - Capanelle -5 h 15
Etape 11 : Capanelle - Prati – 6 h 10
Etape 12 : Prati – Usciolu – 5 h 45
Etape 13 : Usciolu – A Matalza – 4 h 25
Etape 14 : A Matalza – Asinau – 4 h 15
Etape 15 : Asinau – Paliri – 7 h
Etape 16 : Paliri - Conca- 5 h

Retour d'expérience : le GR20 en 7 jours

Vous trouverez ici le récit de notre GR20 en 7 jours entre Calinzana et Conca. Mais également des infos utiles sur la préparation de votre sac et la préparation de votre voyage sur l’Ile de Beauté.

POURQUOI LE GR20 EN 7 JOURS

J’adore marcher! Avec mon pote Fabien on voulait partir randonner, mais pas n’importe quelle randonnée. En effet, je ne voulais pas marcher «comme ça dans la montagne sans raison». On aurait bien aimé faire une marche bien dure où il faut «tracer son chemin à la machette !!» Mais avant de nous embarquer dans la brousse juste avec une machette et une boussole, on s’est dit: « pourquoi ne pas se lancer un défi sur le GR20 », chemin réputé le plus dur d’Europe

C’est ainsi que le défi a été lancé : nous ferons le GR20 en 7 jours! La première tentative a été infructueuse. Et oui, nous l’avons fait 2 fois! En effet, la première fois, après quatre jours de marche, nous nous sommes arrêtés à Vizzavona. Une fois rentrés chez nous, nous nous sommes fait bien chambrer par nos chers et tendres amis (qui au passage ne sont pas capables de marcher plus de 2 heures). Alors nous nous sommes relancés le défi de finir en 7 jours! Nous voilà donc repartis à l’assaut du GR20. Mais cette fois mieux préparés, et encore plus motivés, nous arrivons jusqu’à Conca !

FRANCE -> CORSE
COMMENT SE RENDRE DU DÉPART DU GR20

Pour voir toutes les infos sur les bus, trains rendez vous sur ce site CorsicaBus

SAC A DOS GR20

Voici le lien de mon article sur le sac à dos, ainsi que l’équipement utilisé lors de notre traversée de la Corse : SAC A DOS GR20

LES ÉTAPES

Cliquez sur les liens pour avoir le récit complet de chaque étape.

Jour 1 : Du refuge de Calinzana au refuge de Carrozzu.
Jour 2 : Du refuge de Carrozzu au refuge de Ciottulu à i Mori.
Jour 3 : Du refuge de Ciottulu à i Mori au refuge de Petra Piana.
Jour 4 : Du refuge de Petra Piana à Vizzavona.
Jour 5 : De Vizzavona au refuge de Prati.
Jour 6 : Du Refuge de Prati au Refuge d’Asinau.
Jour 7 : Du Refuge d’Asinau à Conca.
LE BILAN

Au final, tout s’est relativement bien passé pour cette 2eme tentative. Cependant, pour faire le GR20 en 7 jours avec les sacs, la tente et en «autonomie» : ça se fait mais il faut bien le dire, ce n’est pas une partie de rigolade! En effet, il faut bien avoir conscience que ce n’est pas une visite tranquille des chemins de montagne corse. Avec des journées de marche qui durent entre 10 et 15 heures, vous n’avez pas le temps de trainer et de flâner pour admirer les détails du paysage. Si vous avez plus de temps, nous vous conseillons de le faire en 9 ou 10 jours. Ainsi, vous pourrez profiter des endroits de paradis qu’offre la Corse et faire de longues pauses baignades. Car nous avons fini épuisés, mais vraiment très très contents d’avoir réalisé ce défi. Ce fut vraiment une super expérience sportivement et visuellement.

Source : http://www.romlands.fr/gr20-7-jours/

Rénovation des refuges du GR20

refuges

Ces randonneurs en quête d'un GR 20 plus confortable

Par Noël Kruslin--05 juillet 2017

gr20
Le groupe de ce "GR confort" guidé par Harbi Rima, accompagnatrice.
C'était hier, peu après le départ de Vergio. Photo N. K.

Découvrir l'une des plus célèbres randonnées d'Europe sans s'astreindre aux tapes en refuge. Profiter des principaux sites et gagner en confort d'hébergement, certains marcheurs optent pour cette formule

à la fin de la semaine, ils auront déserté la montagne corse, avec une belle moisson d'images cueillies sur le GR 20 Nord. Ils auront profité des merveilles que la nature offre sur les crêtes et à l'approche des sommets, des lacs du Cortenais jusqu'à la forêt de Bonifatu.

En optant pour la formule proposée par Corsica Aventure, ils sont sept à avoir fait le GR 20 sans mettre les pieds dans le moindre refuge, sans s'astreindre non plus aux étapes telles que le tracé officiel les matérialise.

Ils ont dormi tous les soirs à l'hôtel, dîné au restaurant pour clore chacune de leurs journées. Sur le GR 20... Est-ce bien raisonnable ? Est-ce seulement possible ? Et pourtant...

Le séjour de ces randonneurs continentaux casse peut-être le mythe. Il brouille en tout cas l'image de ce GR 20 très sportif ciblé par celui qui s'y engage comme on relève un défi, mettant un point d'honneur à faire escale dans tous les refuges, voire à doubler les étapes, prenant soin d'emporter dans son sac le ravitaillement qui s'impose...

La mutation de la randonnée pédestre montre pourtant la voie. Elle n'est plus depuis longtemps le seul jardin des montagnards chevronnés et, bien qu'elle soit aussi le théâtre de bien des imprudences sur des sites où le danger est sous-estimé, l'offre de Corsica Aventure va peut-être faire école, devenir celle qui sécurise, qui adapte le GR20 aux moins téméraires, plus sages, disposés aussi à y mettre un prix forcément plus élevé.

"Pour nous, depuis un an, c'est une manière de rendre le GR 20 plus accessible, explique Harbi Rima, accompagnatrice en montagne en Corse depuis 5 ans. Ce séjour permet de marier confort et randonnée pour ceux qui souhaitent quand même profiter d'une semaine sportive et se dépasser."

Hier matin, 8 heures, ils venaient tous d'achever leur petit-déjeuner à l'Hôtel Castel Vergio et appréciaient sans nul doute la proximité du sentier balisérouge et blanc pour mettre le cap au nord, sous le Tafunatu et la Paglia Orba. Venus de Saint-étienne, Lyon et Dijon pour randonner dans la montagne corse, ils ont volontiers opté pour ce séjour visiblement privilégié par la tranche d'âge 45-70 ans et plus. "J'ai une expérience de randonneur dans les Alpes, confie Pierre, et je connaissais la répu tation d'un GR 20 difficile. Je pense que nous avons trouvé le moyen de réussir à y faire de belles sorties en minimisant les difficultés."

"Mon fils m'avait parlé des refuges bondés"

Alain, lui, avait retenu le récit de son fils. "En me racontant son GR 20, il m'avait parlé des refuges bondés, de l'eau froide pour la douche..."

Les blogs et autres réseaux sociaux avaient fait le reste, mettant en exergue les commentaires les plus négatifs de ceux qui avaient choisi d'accomplir un GR 20 "traditionnel".

En découvrant l'offre novatrice, Joël avoue malgré tout s'être interrogé : "Je me suis dit que pour une telle randonnée, l'hôtel, c'était un vrai luxe, mais quand on prend de l'âge, c'est plus difficile de récupérer après avoir eu le dos cassé par le port d'un sac toute la journée. Ici, au bout de trois jours, on se sent plutôt bien, tout en ayant l'impression de crapahuter malgré tout."

"à la fin de la semaine, ils auront profité de 80 % du GR Nord", précise leur accompagnatrice qui aura porté le sac le plus lourd, tous les jours. Le détail amuse tout le monde et contribue à l'ambiance bon enfant ; à midi, aujourd'hui, ils n'en seront qu'à la moitié d'un GR pas comme les autres, moins pénible et vraiment plaisant".

Ils ont trouvé leur rythme, au point de penser, déjà, à un GR Sud. Une prochaine fois. Et dans les mêmes conditions.

Noël Kruslin

GR20 : abandon définitif de l'itinéraire par I Cascettoni

variante

Suite au tragique accident qui a eu lieu le 10 juin 2015 sur l’étape Ascu-Tighjettu, au niveau des Cascettoni ou Cirque de la Solitude et qui a coûté la vie à 7 randonneurs, ce passage est actuellement toujours interdit d’accès.

A partir de la saison 2016, l’itinéraire du GR20 sera définitivement modifié sur cette étape.
Il sera remplacé par la variante mise en place en juin 2015 et alors balisée en « double jaune ».
Cette variante par Bocca Crucetta deviendra le GR20 officiel et sera balisée en « rouge et blanc » dès le début de saison par l’équipe montagne du PNRC, alors que l’itinéraire originel par le Cirque de la Solitude sera débalisé et complètement déséquipé de ses chaines et échelle.

A partir de cet été, le GR20 officiel passera donc au pied le Monte Cintu, point culminant de l’île à 2706m, via E Ghjarghje Rosse (la Pointe des Éboulis) et Bocca Crucetta, par un itinéraire de toute beauté. Vous pouvez voir l’itinéraire noté en rouge sur la carte ci-dessous.

Moins vertical que le Cirque de la Solitude, cet itinéraire reste cependant difficile et sportif.
La distance et les dénivelés sont supérieurs à l’itinéraire originel.
Certaines portions techniques ont été sécurisées par des chaines pour aider la progression.
Le risque de présence de névés en début de saison est aussi plus important en raison d’un point culminant plus haut (2 600m au lieu de 2 200m) et de son exposition Nord.

Les arrêtés d’interdiction devraient être prochainement levés et le passage du Cirque de la Solitude ne sera plus interdit.
Mais, ATTENTION ! Son accès sera très difficile car le matériel de sécurité ne sera plus en place.
Si vous souhaitez emprunter cet itinéraire, vous devrez installer votre propre matériel d’alpinisme pour passer les passages qui étaient équipés.
Ne vous y aventurez surtout pas sans matériel de sécurité !

Source de l'article : http://www.altre-cime.com/

Les ouvrages sur le GR20 : Suivre ce lien →

Les recits sur le GR20 : Suivre ce lien →

separateur

Haut de page   Accueil     Page précédente  En savoir plus   Mentions légales

Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.0 Strict