<A lingua corsa - Influence toscane

A lingua corsa
Eléments de langue corse

2.3 - Particularités tyrrhéniennes et influence toscane

Dernière mise à jour : 01/02/2017

Vous êtes ici : Corse/Langue/Influence toscane

Au Moyen-Age, la communauté linguistique corso-sarde se distend, la Corse étant attirée dans l'orbite toscane, alors que la Sardaigne se replie sur elle-même.

L'influence toscane est massive. On la retrouve dans le vocabulaire ("tamantu", "avale" au lieu de "ora" ou "adesso", "nimu" au lieu de "nessuno", "ancu" au lieu de "anche" ...), les sons, la morphologie, la syntaxe :

"u mi da" au lieu de "me lo dai".

De même, les formes enclitiques "bàbbitu", "màmmata" se retrouvent à Garfagnana et dans l'île d'Elbe.

Le corse a conservé des archaïsmes toscans ayant disparu de l'italien actuel, ainsi que des particularités tyrrhéniennes antérieures au toscan.

La diphtongaison s'est très peu produite : celum a donné "celu" sans que le E se transforme en IE comme dans l'italien "cielo".

Cependant, comme on l'a vu, le toscan a moins pénétré le sud-ouest de l'île que le nord-est.

Les correspondances entre le corse et le toscan médiéval sont très nombreuses : "sapemu" ou "sentimu", là où l'italien moderne dira "sapiamo" et "sentiamo".

 

Au nombre des archaïsmes tyrrhéniens, on peut citer :

- le U atone de la syllabe finale

        - les finales -I au lieu de -E
        - la transformation en A des O, U, E latins : aliva, arechja, acellu
        - au Sud : les mots umbra, ulmu, piru, bucca comme en sarde, calabrais ou lucanien.

- le passage de LL à DD dans le Sud (consonnes dites réflexes ou cacuminales, que l'on retrouve en Sicile)

- les mots caracutu (houx), talaveddu (asphodèle), tafonu (trou), ghjacaru (chien), mufroni (mouflon).

Parmi les archaïsmes toscans, citons :

- les pluriels féminins en -E ;

        - les pluriels masculins en -A au Sud;
        - l'article "u" (il en italien est une dérive du toscan lo vers lu et u) ;
        - Santu ou Sant' au lieu de San :
        - les adjectifs possessifs pour tous genres et nombres (la tuo veste) ;
        - les possessifs en position enclitique (màmmata) ;
        - les désinences verbales -emu et -imu lorsque l'italien donnera -iamo : sapemu/sapiamo ;
        - l'ordre des pronoms : "la ti dono".

- au niveau du vocabulaire, les mots tamantu, nimu, avale, aghju (tosc. aggio) ...

separateur

Haut de page   Accueil     Page précédente  En savoir plus   Mentions légales

Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.0 Strict