Cinqui sò

Dernière mise à jour : 23/11/2015

Vous êtes ici : Musique/Chant corse/Cantarini/Cinqui sò

Cinqui sò (les cinq sens), créé en 1990 à Ajaccio, est composé à l'origine de de six chanteurs : Carmin Belgodere, Jean Pierre Godinat, Frédéric Poggi, Eric Ressouche, Xavier Tavera et Frédéric Sini, qui ont pratiqué durant plusieurs années les divers modes de la culture musicale corse. Tous partagent la même ambition de marier la modernité aux différentes formes de chant que l’on peut rencontrer en Corse et dans d’autres régions du bassin méditerranéen.

Concevant leur art comme reflet de la vie et soucieux de contrer les clichés d’une culture corse pittoresque à visée touristique, les membres de Cinqui Sò ont choisi de créer en exprimant leurs joies et le quotidien de leurs luttes.

Les spectacles de Cinqui Sò sont partagés entre des poésies de tradition orale et celles de poètes contemporains illustrant la langue du Sud de l’île (Rinatu Coti, Lisandru Muzy, Saveriu Valentini…). Les rythmes festifs invitant à la danse se mêlent aux mélodies empreintes de nostalgie comme aux harmonies subtiles des polyphonies. Ces spectacles résultent de recherches approfondies des sources et de formes musicales nouvelles témoignant d’une culture qui veut et doit rester ouverte.

À la suite de sa participation au Printemps de Bourges en 1991, Cinqui Sò enregistre son premier album Chants Polyphoniques Corses. En 1992 le groupe sillonne l’Europe de l’Est ((Macédoine, Pologne…) et participe à de nombreux festivals en Avignon, à Nantes ou encore à Bonifacio ; à l’issue de sa participation de trois semaines au festival d’Avignon, le spectacle de Cinqui Sò est qualifié comme l’un des meilleurs spectacle du Off...

En 1994 il sort un deuxième album Com’acqua linda qui est l’occasion d’une vaste tournée. Les Etats-Unis, le Portugal, l’Allemagne, la Suisse et bien sûr la France ont figuré parmi leurs principales escales.

Le troisième album Tarraniu est enregistré en 1996. Il est un hommage à la mer qui a offert au groupe ses références et sources majeures inspiration : Méditerranée, vaste conque bruissant des multiples échos de tant de civilisations différentes. Tarraniu est un parcours musical inscrit dans une continuité de mémoire et d’espaces. La même année, Cinqui Sò poursuit sa découverte du monde en se produisant au Japon, en Italie et au Danemark. En 2001 le groupe chante à Jérusalem-Est et à Ramallah où il anime des ateliers de chants polyphoniques. Il enregistre aussi son quatrième album Essenza que produit son label Stellabel. En 2002 il chante en Crète et en Allemagne.

À l’instigation de la Ville d’Ajaccio, d’octobre 2002 à juin 2003, le groupe anime des ateliers de chants pour les jeunes de 8 à 18 ans. De ce projet naît l’année d’après l’association Filu d’Amparera qui s’attache à perpétuer la transmission orale du chant corse et à valoriser le patrimoine insulaire et qui compte aujourd’hui quelque cent adhérents.

Lors de l’année de l’Algérie, en 2003, Cinqui Sò a accueilli le groupe En Nahda [La Renaissance] dans le cadre d’une résidence organisée par la Ville d’Ajaccio.

En 2004 le groupe enregistre son cinquième album Circà vita. La préparation du spectacle éponyme s’est faite en résidence au Théâtre de Propriano. Une tournée hivernale fut ensuite effectuée.

À partir de 2005-2006, le groupe entame une réflexion longue et fructueuse qui le mène à élaborer le concept de «Crucivìa» – soit «la croisée des chemins» –, qui aboutit au projet d’une trilogie réservant le premier album aux polyphonies traditionnelles et contemporaines, le deuxième aux chansons et le troisième à la musique uniquement.

En 2008, après un travail régulier de près d’une année à Serra di Ferro (Corse-du-Sud), le groupe enregistre son sixième album Crucivìa pulifunìa, qui est en fait le premier opus de la trilogie anniversaire appelée Crucivìa, en prélude à la préparation des vingt ans du groupe en 2010. La tournée estivale 2008 a été l’occasion de présenter en église le groupe dans sa nouvelle formation et son nouveau spectacle.

Après de nombreux voyages et de nombreux échanges avec d’autres peuples de Méditerranée (Espagne, Sardaigne, Albanie, Sicile, Algérie, Grèce) Cinqui sò a donné une dimension méditerranéenne à son répertoire.

Sélectionné pour participer au Printemps de Bourges en 1991, nommé par la SACEM "Jeune affiche" en 1995, il fut le premier groupe corse à se produire dans des pays tels que le Japon, les États-Unis, l’ex-Allemagne de l’Est, la Macédoine, le Danemark et la Pologne.
Cinqui sò a aussi chanté en Suisse, en Espagne, en Italie et au Portugal.

Six albums à ce jour :
Pulifunii corsi (1992), Com'acqua linda (1994), Tarraniu (1996), Essenza (2002), Circà Vita (2005), Crucivia Canzoni (2008), Crucivia Pulifunia (2009).

pulifunii



acqua



tarraniu



essenza

 

circa

 

cinqui

 

cinqui

Pulifunii corsi (Polyphonies corses)

Premier album du groupe, consacré aux chants polyphoniques corses. Il s’agit d’affirmer qu’au point de départ de leur travail, il y a une tradition à faire connaître et reconnaître en la délivrant des clichés de pacotille. À partir de là, l’œuvre peut se construire pas à pas, en retrouvant ce qui était presque perdu et en créant sans crainte de perdre pied.


Com’acqua linda (comme l’eau claire)

En 1994, dans le fil de sa propre sensibilité, Cinqui sò marque avec son deuxième album Com’acqua linda, sa volonté de maintenir ouverte sa création sur la base de la culture patrimoniale de la Corse.




 

Tarraniu (Méditerranée)

C’est de cette Méditerranée où la Corse rêve, vit, souffre, s’exalte, que s’élève comme une colonne bruissante de sons la voix de Cinqui sò qui, en cette année 1996, sort son troisième album : Tarraniu. L’identité, tant qu’elle distingue et rapproche, est une source vivante, féconde, lumineuse. À sa fraîcheur on reconnaît la tradition, à son abondance on découvre la générosité, à sa résonance on discerne l’humanité.

Essenza

Chercher l’essence du monde en soi et autour de soi, est une quête jamais achevée. Depuis toujours l’humanité a trouvé dans le chant, expression de l’invisible à travers le visible, un mode d’éterniser l’éphémère, s’inscrivant ainsi à la jonction du temps et de l’espace. « Cascades de voix syncopées, mélodies où l’on entend de lointains échos des musiques camerounaises, algériennes, grecques, séfarades. Au fil des rencontres avec le pianiste congolais Ray Lema, la Sarde Elena Ledda, l’Espagnol Pedro Aledo, ou encore Le Mystère des voix bulgares, le groupe a pris goût aux métissages. » (Eliane Azoulay, Télérama)

Circà vita Le cherche-vie
C’est la destinée de l’homme sur cette terre qui pourvoit à son existence grâce aux quatre éléments fondamentaux : la terre, l’eau, l’air, le feu.
Ils sont à notre libre disposition, à la condition expresse de toujours les préserver. Car chacun de nous appartient à la grande famille humaine. C’est ainsi que le ‘cherche-vie’ est une démarche à la fois singulière et collective. L’homme, né de l’obscurité, désire ardemment atteindre la lumière, et c’est ainsi qu’il se réalise en tant qu’homme.

Crucivìa pulifunìa
Une polyphonie au gré des vents
Ce premier volume de la trilogie Crucivia est imprégné d'une polyphonie antique et moderne, à la fois dans le droit fil de la tradition et ouverte à l'autre. Le disque s’ouvre avec Maltrattata, titre évoquant les outrages aujourd’hui infligés à la femme, dans une harmonie qui caractérise le groupe. Se lève au fil des chants ce désir absolu d'Essence, qu’illustre le Dio vi Salvi Regina donné dans sa version intégrale.
« Tout un programme pour un groupe atypique, fortement ancré dans la tradition corse et aux influences méditerranéennes assumées. Un savant mélange des genres, à mi-chemin entre pièces traditionnelles réorchestrées et créations pures, un imaginaire riche et fécond, fruit de la rencontre de deux hommes : le compositeur Jean-Pierre Godinat, et le poète et écrivain Rinatu Coti. »

Crucivìa Canzoni est le deuxième album de la trilogie Crucivìa commencée avec Crucivìa pulifunia.
La Corse tient sa culture d’une succession de siècles de traditions différentes qui se sont mélangées et incorporées, pour former une civilisation propre. La Méditerranée qui nous berce de la naissance à la mort est le creuset de toutes les cultures de l’origine de l’homme.
Notre terre, notre mode de pensée, nos chants portent l’empreinte de l’Afrique, de l’Orient. Terre franciscaine, chant byzantin, prosodie orientale, chaque acte de la vie se fait chanson

Le répertoire est largement consacré aux poésies de Rinatu Coti, ce qui atteste l'attachement du groupe pour l'auteur et la langue du Sud.

La composition du groupe a évolué au fil des années : Frédéric Poggi, Xavier Tavera et Frédéric Sini sont remplacés sur Tarraniu par Andria Delogu.

La nouvelle formation pour la tournée d'été 2008 est composée de Jean-Pierre Godinat, Laurent Bruschini, Yvan Giovannangeli, Noël Rigaud, Marcu Valentini, Claude Giorgetti et Fabrice Antonelli.

Malheureusement, le troisième album de la trilogie qui devait être réalisé pour les 20 ans du groupe, n'est jamais sorti.

Précisions sur le site du groupe :
http://www.cinquiso.com/

separateur

haut de page   accueil  page précédente


Les pages "musique" sont organisées comme suit :

Le chant corse

Les pages consacrées à A Filetta :

A Filetta : témoignages 

Actualité et archives

Chants : les textes des chants

Concerts avant 2006

Concerts 2006

Concerts 2007

Concerts 2008

Concerts 2009

Concerts 2010

Concerts 2011

Concerts 2012

Concerts 2013

Concerts 2014

Concerts 2015

Concerts 2016

Concerts 2017

Concerts 2018

Concerts 2019

Discographie : tous les disques en détail

Repères chronologiques : A Filetta de 1978 à aujourd'hui

Parole : Les mots d'A Filetta (interviews, entretiens…)

Galerie photo

sans oublier mon livre sur A Filetta !

Les pages consacrées aux concerts du groupe L'Alba 

Les pages consacrées aux groupes et chanteurs corses

Les pages consacrées aux paroles des chants corses :

- page "chants d'A Filetta",

- chants corses d'hier

- chants corses d'aujourd'hui

Les compte-rendus de concerts

Les pages consacrées aux Rencontres polyphoniques de Calvi :

Les invités des Rencontres (tous les artistes y ayant participé au moins une fois)

Le jazz et la page consacrée à Paolo Fresu

Les annonces et compte-rendus de concerts de jazz

Les musiques du monde

L'opéra, la musique baroque, etc.

Les inclassables

Les vidéos

Et enfin, ma sélection de disques du mois.


Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.1