Canta u Populu Corsu

Dernière mise à jour : 18/07/2016

Vous êtes ici : Musique/Chant corse/Cantarini/Canta
canta

Le groupe par lequel tout a commencé dans les années 70.
Canta U Populu Corsu, littéralement "Le Peuple corse chante", ou plutôt " ce que chante le Peuple Corse".

On peut dire que ce groupe, né en 1973, est à l'origine de tout le renouveau du chant en langue corse. Les chansons sont des reprises des chants traditionnels (paghjelle, lamenti) car l'objectif du groupe était de collecter et de faire connaître ce que chantaient les anciens dans les villages ; puis le groupe a créé des compositions, parfois à fort caractère politique, témoignant de son engagement nationaliste.

En 1981 le groupe crée des écoles de chants partout dans l'île et forme les jeunes à la pratique du chant polyphonique mais surtout à la pratique de la langue corse à travers le chant.

Ghjuvan-Paulu Poletti et Petru Guelfucci ont participé au groupe avant d'en démissionner en 1981 pour des désaccords politiques et pour entamer une carrière en solo. Les frères Bernardini (I Muvrini) ont également participé à l'aventure comme bon nombre de chanteurs et musiciens en Corse.

Canta u Populu Corsu continue son combat pour la promotion de la langue et de la culture corse et n'hésite pas à se produire hors de l'île. Depuis 2003, le groupe a pris une autre dimension sur le plan national et à l'international avec des concerts, notamment à Paris (au Bataclan en 2005, 2007, 2008 et 2011 avec une sortie d'un CD live et d'un DVD du Bataclan, à l'Olympia 2006 et 2009, La Cigale en 2010), le Trianon en 2014, Marseille, Lyon, mais aussi au Pays basque, en Suisse, en Italie et en Irlande.

Des informations très complètes sur le site de l'ADECEC  http://canta.adecec.net/

La composition du groupe a beaucoup évolué au fil du temps.
"Dénombrer les membres ayant fait partie du groupe ou pouvant se réclamer de leur appartenance à celui-ci est une opération ardue, impossible". On peut tout au plus citer :
Natale Luciani, Minicale, Bruno Susini, Saveriu Valentini, Alain et Jean-François Bernardini, Ghjuvan-Paulu Poletti, Jean-Charles Papi, Petru Guelfucci, Michel Cacciaguerra, Jacques Culioli, Matteu Bègue Tramoni, Anna Rocchi, Éric Gineste, Filippu Rocchi, Cristofanu Mac Daniel, Dumè Gallet, Michele Paoli, Christian Andreani, Ceccè Lanfranchi, Alain Nicoli, Xavier Luciani, Dédé Nobili, Patriziu Croce, Mario Campana, Francis Geronimi, Claude Bellagamba, Laurent Perez, Vincent Colonna, Jean-Pierre Pieve, Jean-Dominique Silvani, Marc Pittoru, Gregorie Gambarelli, Patricia Gattacecca, I Fratelli Pesce...

A l'heure actuelle (2015), Canta regroupe :

François (Ceccè) Buteau, Jean-Dominique Leca, Sébastien Ottavi, Jean-Claude Leca, Charles Rutili, Philippe Rutili, Philippe Santoni et Anthony-Pierre Andarelli.

Les disques :

Eri, oghje, dumane (1975)
Libertà (1976)
Canti di a terra è di l'omi (1977)
A strada di l'avvene (1978)
Chjamu a puesia (1979)
Festa zitellina (1979)
Théâtre de la ville (1981)
C'hè dinù (1982)
Sintineddi (1995)
In Cantu (1993 - compilation)
Memoria (1998)
Rinvivisce (2001)
30 anni - Giru 2003 (2003)
Bataclan 2005
Sparte (2009)
Altrimenti (2013)
Oghji (2016)

eri

chjamu

theatre

cantu

30anni

altri

liberta

strada

dinu

memoria

bataclan

oghji

canti

zitelli

sintineddi

rinvivisce

sparte

Canta au Pays Basque

bidarray

Vidéo : "Viaghji" filmé à l'Olympia en 2009 par Ange Torre.

Réédition de "Festa Zitellina"

festa

"Un besoin se faisait sentir pour la pratique de la langue, si des efforts ont été réalisés on a voulu y apporter notre participation en rééditant Festa Zitellina dans un format modernisé, à l'attention des enfants, des écoles et... un beau cadeau pour Noël. "

canta

Un reportage de France 2 sur Canta, avant le concert à la Cigale. Pour le visionner suivre ce lien.

Canta chante pour les Restos du cœur (avril 2010 )

restos

bataclan

Nouvel album et une grande tournée pour les 40 ans de Canta u Populu Corsu

canta
Une quinzaine de dates de concert en Corse figure d'ores et déjà au programme du groupe cet été.

Ils avaient disparu. Depuis un an et demi, Canta u Populu Corsu n'avait plus donné signe de vie. Au point de se demander si le groupe fondé en 1973 n'avait pas été pris d'une sacrée gueule de bois à l'approche de ses 40 ans.

C'était mal le connaître. De sourires en hochements de tête entendus, ses inconditionnels laissaient supposer qu'il se préparait quelque chose. Même pour une formation qui s'est toujours gardée d'établir la moindre stratégie marketing, quatre décennies de concerts et d'albums méritaient forcément que ses membres s'y penchent.

Sous la forme d'un nouvel album, justement. Pas un best of - trop nostalgique - et puis Canta s'était déjà plié à l'exercice au détour de ses vingt bougies. Pour cet anniversaire lié à une longévité exceptionnelle, le groupe a souhaité laisser la part belle à la création et à des textes qui disent la Corse d'aujourd'hui. D'où leur longue absence.

Façonné

« Comme chacun sait, nous ne sommes pas des professionnels. Parallèlement à nos activités respectives, nous ne pouvions pas assurer la préparation de l'album, les répétitions et les séances d'enregistrement, tout en multipliant les soirées. Il a fallu se mettre en stand-by… », glisse Ceccè Buteau.

Lui qui a fait partie des fondateurs sait combien elles sont loin ces années 70 où un disque pouvait être enregistré en une nuit… Durant plusieurs mois, les chanteurs et musiciens de Canta ont pris la direction de Valle-di-Rostino pour rallier le studio L'Angelina de leur ami Jean-Bernard Rongiconi, qui signe les arrangements de l'album. Mus par la volonté d'offrir le meilleur à un public qui n'a cessé de s'élargir au fil des années. « Nous avons gardé nos principes fondamentaux liés à la défense des droits du peuple corse, de la langue et des plus défavorisés, mais le groupe a évolué du fait de la présence de jeunes qui l'ont intégré et lui ont donné un souffle nouveau », souligne "l'ancien". À ses côtés, Jean-Do Leca, l'incarnation de cette génération passée par l'école de chant de Natale Luciani, qui a su trouver sa place et incarner la continuité d'une formation dont le nom renvoie à l'âme d'un peuple. Au point d'être l'un des principaux artisans de l'album à venir. Un opus qui devrait arriver dans les bacs dans le courant du mois de juin. Onze titres façonnés par des compagnons de longue date, à l'image de Jacques Fusina, Alain di Meglio, Saveriu Luciani et Christophe Filippi, mais aussi Jean-Frédéric Terrazzoni qui, du haut de ses 22 ans, a réussi la performance d'écrire une chanson composée de tous les titres phare de Canta u Populu Corsu. Des textes, aussi, qui font bien sûr écho à la situation de la langue corse, ainsi qu'aux maux de la société. Comme celui consacré au décès tragique de cet étudiant à Corte, Antoine Casanova, en 2010… « Sa mort nous a beaucoup touchés. Nous étions sur scène à Paris quand on nous l'a annoncée », glisse Ceccè Buteau. Un album, enfin, qui ne perd pas de vue les horizons lointains, sous la forme d'un hommage à Nelson Mandela.

Communion

De nouveaux titres que l'on pourra entendre en Corse dès cet été, au fil d'une tournée estivale composée pour l'heure d'une quinzaine de dates. Ensuite ? Cap sur le Continent et l'international avec un producteur qui n'a pas l'habitude de faire les choses à moitié : Alias Production, qui - excusez du peu - compte parmi ses artistes des "débutants" de la trempe de Simple Minds ou un certain Benabar. Sur la route de Canta, déjà, des dates aux Pays-Basque, en Suisse et à Paris. Toujours dans une salle prestigieuse. Après le Bataclan, l'Olympia et la Cigale, le groupe est annoncé au Trianon en février 2014. Des estrades de village aux plus belles scènes de concert, Canta est parti pour communier une nouvelle fois avec un public au sein duquel bien peu ont connu les débuts de 1973-1974. Et si la formation a changé plusieurs fois de composition, le riacquistu dont elle est issue s'avère peut-être la clé de sa pérennité. Quarante ans plus tard, le terme a encore pris une autre dimension. « En Corse, notre société s'est modifiée de façon violente et très rapide. La mondialisation est passée par là… Avec ses aspects positifs, mais surtout négatifs au niveau de l'évolution des mentalités, souligne Ceccè Buteau. Dans l'esprit du riacquistu, il est important de connaître ses racines - même si ce mot est aujourd'hui galvaudé -, d'où l'on vient, en particulier quand les perspectives s'avèrent très floues. D'ailleurs, nous le constatons, la référence à une identité est de plus en plus comprise par les gens de l'extérieur. » Avec Canta, le peuple corse chante. Pour lui-même. Mais aussi, et peut-être un peu plus à l'âge de la maturité, pour les autres.

Par Sébastien Pisani (spisani@corsematin.com), 31/03/2013

altrimenti

canta2

Au studio l'Angelina à Valle di Rustino, Canta U Populu Corsu travaille depuis plus de 16 mois sur l'album des 40 ans, qui sortira courant juin 2013 suivi d'une tournée corse et sur le continent avec une date parisienne le 8 février 2014 au Trianon.

canta

Juin 2016

Nouvel album : "Oghji…"

« Oghji… » : « Aujourd’hui… » est un album qui, avant de tourner une page, retrace les 13 meilleurs titres issus des 16 albums de Canta u Populu Corsu. Chacun d’eux est à l’image d’une histoire, d’une période marquante du peuple Corse. Tous ont été réarrangés avec des sons d’« aujourd’hui », entièrement enregistrés au studio Angelina par Jean-Bernard Rongiconi (Ex I Muvrini) et mixé par Cédric Pontieux. Cet album met en exergue non seulement une modernité, mais surtout la puissance de huit voix exceptionnelles. Patrizia Gattaceca fidèle à Canta u Populu Corsu nous y livre sa version de « Arietta ».

« Oghji… » représente donc un grand résumé de tout ce que l’on peut considérer à juste titre comme l’âme corse, un enchantement de tous les instants et un superbe condensé de toute la culture insulaire.

Titres

Sinfunia nustrale
Companero
Surella d’irlanda
I ghjuvannali
Sintineddi
Viaghji
L’armata di l’ombra
Allegria
Arietta
Citadella da fa
Sonniu
Isola strana
Missaghju

Disponible sur iTunes et Amazon.
Vous pouvez aussi acheter et recevoir chez vous directement cet album en écrivant à l’adresse suivante: cantaupopulucorsu1@gmail.com
Disponibles également via le site de Canta : les albums Altrimenti et Sparte.

oghji

separateur

haut de page   accueil  page précédente


Les pages "musique" sont organisées comme suit :

Le chant corse

Les pages consacrées à A Filetta :

A Filetta : témoignages 

Actualité et archives

Chants : les textes des chants

Concerts avant 2006

Concerts 2006

Concerts 2007

Concerts 2008

Concerts 2009

Concerts 2010

Concerts 2011

Concerts 2012

Concerts 2013

Concerts 2014

Concerts 2015

Concerts 2016

Concerts 2017

Concerts 2018

Discographie : tous les disques en détail

Repères chronologiques : A Filetta de 1978 à aujourd'hui

Parole : Les mots d'A Filetta (interviews, entretiens…)

Galerie photo

sans oublier mon livre sur A Filetta !

Les pages consacrées aux concerts du groupe L'Alba 

Les pages consacrées aux groupes et chanteurs corses

Les pages consacrées aux paroles des chants corses :

- page "chants d'A Filetta",

- chants corses d'hier

- chants corses d'aujourd'hui

Les compte-rendus de concerts

Les pages consacrées aux Rencontres polyphoniques de Calvi :

Les invités des Rencontres (tous les artistes y ayant participé au moins une fois)

Le jazz et la page consacrée à Paolo Fresu

Les annonces et compte-rendus de concerts de jazz

Les musiques du monde

L'opéra, la musique baroque, etc.

Les inclassables

Les vidéos

Et enfin, ma sélection de disques du mois.


Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.1