Balagna

Dernière mise à jour : 21/05/2018

Vous êtes ici : Musique/Chant corse/Cantarini/Balagna

balagna

Le groupe Balagna est né en 2010 à Felicetu, village montagneux de la Balagne, dont on sait que le nom trouve son origine dans "felica", cette racine de fougère vivace sous terre qui n'attend que le renouveau pour épanouir son exubérante végétation. Un vieux dicton nous l'enjoint : « o corsu, un ti scurdà di a filetta ! » (corse, n'oublie pas la fougère !)

Balagna nous propose de découvrir la Corse des hautes terres de mémoire car, à l'image de la fougère, cette terre de Corse, microcosme du monde, a besoin de puiser au plus profond de ses racines pour mieux s'exhaler et préparer dans le concert des peuples un avenir de sérénité. Son chant à la fois simple et vrai a valeur de témoignage tant par ses créations actuelles qu'à travers les chants de la mémoire que la rigueur commune a permis de conserver dans leur ensemble. Il témoigne sobrement mais avec une grande richesse de termes, de tons et de modes que, si la Corse fut souvent une terre oubliée, elle ne sera jamais une terre d'oubli ! (présentation du groupe sur son site http://www.balagna.fr)

Balagna est l'héritier du groupe U Celu, mis en sommeil peu après le décès de son créateur Dédé Nobili. Cependant les deux formations sont indépendantes.

balagna

Composition du groupe :

Jean-Louis NOBILI seconda è terza.
Thierry NOBILI seconda, bassu, cajon.
Fabrice NOBILI contre chant, bassu, seconda, cajon.
Pasquale Rossi seconda, bassu.
Pierre Simon NGO DEGIOVANNI terza, contre chant
Andria AITELLI Seconda, violon, flute indienne, pirula, pivana
Marcu Andria CASTELLANI seconda, è guitara.

Le «continent» a du mal avec la culture corse, sa spécificité, son bilinguisme, sa revendication d’autonomie, son assemblée territoriale, son rapport ambigu au reste de la France… Difficile d’imaginer comment 300 000 habitants, soit à peine deux fois la ville d’Aix, peuvent revendiquer une culture propre, différenciée en régions ! Le réflexe jacobin opère en France naturellement, si bien que la Corse, boudée par le reste des français, est absente de toutes les anthologies méditerranéennes récentes, poétiques ou historiques, des musées et célébrations de la Méditerranée.

Pourtant une culture corse existe, spécifique, diverse, faite de cuisine, de poésie et de musique, populaire de ses traditions, riche de sa volonté farouche de transmission et d’enrichissement séculaires, alimentée souvent par un modèle politique issu d’un communisme primitif à l’œuvre, depuis le XVIIIe siècle, dans les villages.

C’est ce que le groupe Balagna, si populaire dans l’Ile, s’acharne à défendre, ainsi que de nombreux groupes de chanteurs. Tous les étés, d’avril à octobre, ils chantent ensemble, presque tous les soirs, des polyphonies à destination des touristes et des habitants, enrichissant les chants qu’ils entonnent d’explications simples et bienvenues, musicales et historiques, érudites et drôles. Leurs prestations font toujours salle et cœur combles ! Il faut dire que leur musicalité, la puissance de la première voix, du guitariste, la simplicité de leurs échanges et de leur regards, les timbres particuliers des deuxièmes et troisièmes voix, leur permettent d’aborder des répertoires très divers : ils excellent dans les polyphonies sacrées, issues de la tradition grégorienne, très difficiles à chanter, et dans lesquelles leur justesse étonne. Les polyphonies profanes, en particulier un chant de célébration agricole, font le cœur de leur répertoire, mais ils créent aussi des chants d’aujourd’hui toujours ornés d’harmonies inattendues, et reprennent des airs russes, grecs, avec talent, prouvant que la culture corse n’est pas synonyme de repliement… Le groupe est d’ailleurs sur le continent pour quelques dates, visant l’exportation. La reconnaissance ?

AGNÈS FRESCHEL - Mai 2014 pour la revue Zibeline http://www.journalzibeline.fr/

Nouveau CD (parution annoncée pour mai 2015)

soffiu

21 mai 2018

Cantu chì sò, le second album de Balagna

sofia

 

  

separateur

haut de page   accueil  page précédente


Les pages "musique" sont organisées comme suit :

Le chant corse
Les pages consacrées à A Filetta :

A Filetta : témoignages 
Actualité et archives
Chants : les textes des chants
Concerts avant 2006
Concerts 2006
Concerts 2007
Concerts 2008
Concerts 2009
Concerts 2010
Concerts 2011
Concerts 2012
Concerts 2013
Concerts 2014
Concerts 2015
Concerts 2016
Concerts 2017
Concerts 2018
Discographie : tous les disques en détail
Repères chronologiques : A Filetta de 1978 à aujourd'hui
Parole : Les mots d'A Filetta (interviews, entretiens…)
Galerie photo
sans oublier mon livre sur A Filetta !

Les pages consacrées aux concerts du groupe L'Alba 

Les pages consacrées aux groupes et chanteurs corses

Les pages consacrées aux paroles des chants corses :

- page "chants d'A Filetta",
- chants corses d'hier
- chants corses d'aujourd'hui

Les compte-rendus de concerts

Les pages consacrées aux Rencontres polyphoniques de Calvi :

Les invités des Rencontres (tous les artistes y ayant participé au moins une fois)

Le jazz et la page consacrée à Paolo Fresu

Les annonces et compte-rendus de concerts de jazz

Les musiques du monde

L'opéra, la musique baroque, etc.

Les inclassables

Les vidéos

Et enfin, ma sélection de disques du mois.


Corsicamania, l'annuaire des sites corses

Valid XHTML 1.1